Bac Ninh autorise toutes les entreprises des ZI de reprendre leurs activités. Photo d'illustration/Vnexpress

M. Ngo Van Luyen, chef adjoint du bureau du Comité populaire de Bac Ninh, a déclaré que toutes les entreprises reprendront leurs activités à partir du 24 juin, à l'exception de celles ayant un F0 ou ne répondant pas aux exigences des équipes d'inspection. 

Bac Ninh permet également aux entreprises d'accueillir des travailleurs d'autres localités, y compris la province de Bac Giang, en s'assurant que ces derniers ne seront pas mis en quarantaine et ne se trouveront pas dans la zone où s'applique la directive 16 du Premier ministre. 

Dans le même temps, les travailleurs d'autres provinces qui souhaitent reprendre le travail à Bac Ninh devront se rassembler au même endroit et avoir un test PCR négatif. Arrivés à Bac Ninh, elles devront rester dans un logement concentré, avoir une salle à manger et un salon séparés des anciens travailleurs. Ils pourront  travailler si les  tests sont négatifs trois jours suivants. 

Les entreprises de la province mettant en œuvre les directives 15 et 19 sont autorisées à utiliser un maximum d'employés mais devront effectuer des tests de Covid-19 rapides pour au moins 20% de leurs employés chaque semaine. Les entreprises mettant en œuvre la directive 16 seront également autorisées à ajouter plus de travailleurs mais devront organiser l'hébergement dans l'usine. 

De plus, les entreprises sont tenues de ne pas licencier des travailleurs « pour quelque raison que ce soit » pendant la période de distanciation sociale. Les cas particuliers doivent être approuvés par le Conseil de gestion des zones industrielles et le service du travail, des invalides et des affaires sociales. 

Bac Ninh compte plus de 1.100 entreprises dans 10 parcs industriels et 26 grappes industrielles avec un total de 450.000 travailleurs venant de 21 provinces et villes du pays. L'épidémie de Covid-19 a provoqué l'arrêt de 309 entreprises, plus de 184.000 salariés ont cessé de travailler, plus de 16.000 salariés ont reporté leurs contrats, pris des congés sans solde, près de 10.000 autres ont vu leur contrat résilié.

CPV