Le 42e sommet envoie le message d’une ASEAN dédiée aux intérêts de ses citoyens

Jeudi, 11/05/2023 16:00
Le 42e Sommet de l’ASEAN, auquel a assisté le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh, a adressé de grands messages d’une ASEAN qui compte et se consacre aux intérêts du peuple de l’ASEAN, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son.

Le Premier ministre est arrivé en Indonésie pour assister au 42e Sommet de l’ASEAN

Un expert indonésien loue les contributions du Vietnam à l’unité, la paix et la stabilité de l’ASEAN

L’ASEAN en sommet pour œuvrer à la croissance durable et inclusive

leftcenterrightdel
Le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son (deuxième, à gauche) assiste à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN en Indonésie, le 9 mai 2023. Photo: VNA 

Premièrement, l’esprit de solidarité, d’indépendance, de résilience et d’autonomie stratégique se reflète clairement dans les déclarations des pays, a-t-il indiqué à la presse à l’issue du sommet à Labuan Bajo, en Indonésie.

Les dirigeants ont convenu que c’est la force, le moteur et la devise de l’ASEAN pour maintenir sa position, son rôle et son image dans la région et le monde. L’ASEAN sera la force centrale dans le processus de consolidation de la paix, de maintien de la stabilité et de la coopération en Asie du Sud-Est, et plus largement, dans la région Asie - Océan Indien - Océan Pacifique.

Deuxièmement, la capacité de l’ASEAN à devenir l’épicentre de la croissance est également très appréciée par les pays. Malgré les incertitudes économiques mondiales, la volatilité géopolitique, les défis et difficultés multiples, l’ASEAN continue à croître à un rythme élevé, jusqu’à 5,5% l’an dernier, devenant la 5e économie du monde.

Cependant, les pays considèrent qu’il n’y a pas de place pour la subjectivité, qu’il faut promouvoir la coopération dans certains domaines nouveaux et stratégiques tels que le renforcement du commerce, les investissements intra-régionaux, la transformation numérique, le développement durable, la transformation verte, les énergies renouvelables, a-t-il poursuivi.

Troisièmement, les intérêts du peuple sont considérés comme l’objectif le plus élevé, le point focal de la Communauté de l’ASEAN. Les contenus en débat et les documents du sommet s’articulent sur les intérêts des personnes et vers le développement équitable, durable et inclusif, a-t-il indiqué.

Afin de promouvoir la reprise et le développement durable, le Premier ministre Pham Minh Chinh a incité à élargir le marché intra-bloc et à négocier la mise à niveau de l’Accord sur le commerce des marchandises de l’ASEAN (ATIGA), à déployer les projets de connectivité régionale, créant un changement qualitatif pour l’environnement des investissements, des affaires et du tourisme, a-t-il fait savoir.

Il a exhorté à promouvoir la coopération en matière d’économie numérique, de gouvernement numérique et d’économie circulaire, ainsi que la connexion des réseaux électriques, le développement des énergies renouvelables et la construction des stratégies à long terme sur la formation de ressources humaines de qualité, en améliorant l’efficacité de la mise en œuvre de l’Accord sur la reconnaissance mutuelle du travail dans un certain nombre de professions de l’ASEAN.

Il a également souligné que l’ASEAN devrait veiller à promouvoir les efforts visant à réduire l’écart de développement, notamment dans les zones éloignées et sous-régionales. La coopération sous-régionale devrait être liée aux programmes communs de coopération de la Communauté de l’ASEAN afin d’ouvrir un espace de développement plus large et d’assurer une vie meilleure à tous.

Lors du sommet, les dirigeants ont eu des discussions approfondies sur les questions régionales et internationales, réaffirmant la position de principe de l’ASEAN, a fait savoir le ministre Bui Thanh Son, notant que les propositions et contributions du Premier ministre vietnamien ont reçu l’attention, le soutien et l’estime des délégués.

En particulier, le chef du gouvernement vietnamien a souligné que la protection de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la sûreté, de la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale est à la fois l’intérêt et la responsabilité de tous les pays.

Il a proposé de promouvoir la mise en œuvre pleine et efficace de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), d’œuvrer pour parvenir à un Code de conduite en Mer Orientale (COC) substantiel, efficace et conforme au droit international et à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982. 

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation