Le Vietnam demande à la Chine d'arrêter de militariser des structures en Mer Orientale

Vendredi, 08/04/2022 15:51
Le Vietnam demande à la Chine de respecter sa souveraineté et mette fin à la militarisation et aux actions qui provoquent des tensions dans la région.

L'approvisionnement en électricité à Truong Sa contribue au maintien de la sécurité nationale

Inauguration d'une borne symbolique de souveraineté sur les mers et îles de Truong Sa

Conférence-bilan sur les informations des relations extérieures et la propagande sur la mer et les îles

La porte-parole adjointe du ministère vietnamien des Affaires étrangères Pham Thu Hang. Photo: VNA

Lors d'une conférence de presse du ministère des Affaires étrangères du Vietnam jeudi 7 avril à Hanoï, la porte-parole adjointe Pham Thu Hang a proposé à Pékin de maintenir des conditions favorables et des efforts conjoints avec l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) dans la négociation, pour achever bientôt un accord substantiel et efficace Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC), conformément au droit international et à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS) de 1982.

"Le Vietnam dispose suffisamment de bases juridiques et de preuves historiques pour affirmer sa souveraineté pour les deux archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly) selon le droit international, ainsi que sa souveraineté, à son droit de souveraineté et à son droit de juridiction sur les eaux conformément au droit international et à la CNUDM de 1982".

La pression pour la militarisation des structures à Truong Sa viole non seulement la souveraineté du Vietnam sur cet archipel, mais inquiète également les pays de la région et la communauté internationale, comme en témoignent les documents de l'ASEAN  et entrave le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Mer Orientale.

Répondant aux questions des journalistes sur la réaction de Hanoï aux exercices militaires chinois en Mer Orientale, organisés du 19 mars au 9 avril, la diplomate a réaffirmé que la position du Vietnam sur cette question avait été clairement exprimée au mois de mars dernier.

"Une fois de plus, le Vietnam demande à la Chine de respecter sa souveraineté, de stopper le processus de militarisation, de ne pas provoquer d’escalade dans la région, et de continuer à faire des efforts avec l'ASEAN pour faire avancer les négociations afin de parvenir à un code de conduite en Mer Orientale, conformément au droit international dont la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982", a-t-elle déclaré.

Concernant la proposition de patrouilles conjointes en mer, elle a déclaré que le Vietnam souhaite coopérer avec d'autres pays pour contribuer au maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la coopération et du développement en Mer Orientale, sur la base du droit international et de la CNUDM de 1982 et pour l'intérêt commun, conformément aux aspirations des pays de la région et de la communauté internationale.

Avec ces vœux, le Vietnam a coopéré ces dernières années avec des pays de la région tels que le Cambodge, la Chine et la Thaïlande dans ces activités et maintient une coopération internationale dans la recherche scientifique, la protection de l'environnement, la lutte et la prévention des crimes en mer et de la criminalité économique./.

CPV/CVN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation