Vietnam - Chine: entretien entre les deux ministres des Affaires étrangères

Samedi, 02/12/2023 07:00
Le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bùi Thanh Son s'est entretenu le 1er décembre avec le membre du Bureau politique, chef du Bureau de la Commission des relations extérieures du Comité central du Parti communiste chinois et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, en visite de travail au Vietnam pour avoir coprésidé la 15e réunion du Comité de pilotage pour la coopération bilatérale Vietnam - Chine.

Vietnam-Chine: conversation téléphonique entre les deux ministères des AE

Entretien entre les ministres vietnamien et chinois des Affaires étrangères

leftcenterrightdel
 Le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bùi Thanh Son (à droite) s'est entretenu le 1er décembre avec le membre du Bureau politique et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. Photo: Petrotimes

Les deux parties ont échangé des opinions sur les relations Vietnam - Chine et les mesures visant à promouvoir davantage le rôle de coordination des deux ministères des Affaires étrangères dans la mise en œuvre des perceptions communes de haut niveau et des résultats obtenus lors de la 15e réunion du Comité de pilotage pour la coopération bilatérale Vietnam - Chine et continuer à approfondir les relations bilatérales, contribuant ainsi à la paix, à la coopération et au développement dans la région et dans le monde.

Ils ont hautement apprécié le développement stable et les réalisations du partenariat de coopération stratégique intégral entre les deux pays. Ils ont convenu de la nécessité pour les deux ministères de continuer à se coordonner étroitement dans la préparation des activités d'échange et des réunions à tous les niveaux dans les temps à venir et travailler ensemble pour améliorer l'efficacité des mécanismes de coopération entre les ministères, secteurs et localités des deux pays.

Bùi Thanh Son a proposé à la Chine de continuer à accroître ses importations de biens et de produits agricoles en provenance du Vietnam ; améliorer la connectivité des infrastructures de transport, en particulier les chemins de fer et les routes ; et discuter activement pour trouver rapidement des solutions permettant de résoudre les problèmes persistants dans les projets. Il a également suggéré de faciliter les procédures permettant au Vietnam d'établir des bureaux de promotion commerciale dans diverses localités de Chine.

Wang Yi a affirmé que le développement des relations avec le Vietnam était une priorité absolue de la politique extérieure de la Chine à l'égard de son voisinage. Le ministère chinois des Affaires étrangères est prêt à travailler en étroite collaboration avec son homologue vietnamien pour bien comprendre les perceptions communes importantes auxquelles sont parvenus les dirigeants des deux Partis et pays, a-t-il déclaré.

Il a également proposé que les deux parties renforcent la connectivité stratégique entre l'initiative « la Ceinture et la Route » et le cadre « Deux corridors, une ceinture » ; promouvoir la coopération économique, commerciale et d'investissement ainsi que les échanges culturels, éducatifs et touristiques, et renforcer une coordination étroite dans les forums internationaux.

leftcenterrightdel
 Lors de l'entretien. Photo: VNA

Concernant les questions territoriales et frontalières, les deux parties ont convenu de poursuivre leur coordination pour bien mettre en œuvre trois documents juridiques sur la frontière terrestre Vietnam-Chine ; renforcer la gestion des frontières; accélérer l'ouverture et la modernisation des paires de portes frontalières, comme convenu entre les deux parties ; et déployer l'opération pilote de la zone paysagère des cascades Ban Gioc (Vietnam) - Detian (Chine).

Concernant la question de la Mer Orientale, les deux parties ont convenu de bien mettre en œuvre les perceptions communes de haut niveau sur le contrôle et la gestion appropriés des désaccords en mer, sans que cela n'affecte le bon développement des relations entre les deux parties et les deux pays.

Bui Thanh Son a suggéré aux autorités à tous les niveaux et dans tous les secteurs des deux parties de respecter les droits et intérêts légitimes de chacun établis conformément au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Les deux parties doivent s'associer aux pays de l'ASEAN pour promouvoir les négociations et parvenir bientôt à un code de conduite pratique, efficace et efficient en Mer Orientale (COC), conformément au droit international et à la CNUDM de 1982.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation