Vietnam et Nouvelle-Zélande continuent d'approfondir les relations bilatérales

Mercredi, 14/09/2022 19:15
Le ministre vietnamien des Affaires étrangères (AE) Bui Thanh Son et son homologue néo-zélandaise Nanaia Mahuta ont coprésidé la première réunion des ministres des AE des deux pays.

Le président de l’AN salue les liens Vietnam-Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande promet de soutenir la lutte anti-Covid-19 et la reprise du Vietnam

Vietnam - Nouvelle-Zélande: coopération entre les ministères de la Défense

leftcenterrightdel
Le ministre vietnamien des Affaires étrangères (AE) Bui Thanh Son et son homologue néo-zélandaise Nanaia Mahuta. Photo: VNA

Le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son effectue une visite officielle en Nouvelle-Zélande du 13 au 15 septembre.

Après la cérémonie d’accueil officielle, tenue le 14 septembre, le ministre Bui Thanh Son et son homologue néo-zélandaise Nanaia Mahuta ont coprésidé la première réunion des ministres des Affaires étrangères Vietnam - Nouvelle-Zélande.
 
Les deux parties ont estimé que les relations Vietnam - Nouvelle-Zélande, depuis leur reclassement au niveau du Partenariat stratégique en juillet 2020, se développaient positivement dans tous les domaines. Malgré l’impact de la pandémie de COVID-19, le commerce bilatéral en 2021 a atteint 1,3 milliard de dollars, en hausse de 26,7% sur un an.

La Nouvelle-Zélande s'est engagée à continuer de fournir une aide publique au développement (APD) au Vietnam à hauteur de 26,7 millions de dollars néo-zélandais (16 millions de dollars) entre juillet 2021 et juin 2024. D'autres domaines comme la sécurité-défense, l'éducation-formation, l'agriculture... sont tous renforcés.

Le ministre Bui Thanh Son a suggéré que la Nouvelle-Zélande crée des conditions plus favorables pour que les produits agricoles vietnamiens pénètrent dans le marché néo-zélandais, dans l’immédiat, des citrons frais, des pamplemousses et des longanes. Il a souhaité que la Nouvelle-Zélande continue à soutenir l'APD pour le Vietnam dans les domaines comme l'agriculture durable, la lutte contre le changement climatique, la santé et l’innovation. La ministre néo-zélandaise Nanaia Mahuta a accepté de créer des conditions favorables pour que les entreprises vietnamiennes augmentent les investissements et les affaires en Nouvelle-Zélande dans les domaines tels que la fabrication, la vente en gros et au détail, l'agriculture de haute technologie, etc.

Dans le domaine de l'éducation et de la formation, Bui Thanh Son a suggéré que la Nouvelle-Zélande augmente le nombre de bourses gouvernementales pour les étudiants vietnamiens, accorde des bourses aux fonctionnaires et facilite le retour des étudiants vietnamiens en Nouvelle-Zélande après la pandémie.

En ce qui concerne la coopération dans le domaine du travail, le tourisme et les échanges entre les peuples, les deux ministres ont discuté de l'augmentation des quotas pour les citoyens vietnamiens participant au programme néo-zélandais de vacances de travail et de la reprise des vols directs entre les deux pays.

Pour la coopération en matière de sécurité et de défense, la ministre Nanaia Mahuta a convenu de continuer à soutenir le Vietnam dans la préparation des forces de maintien de la paix, la lutte contre la criminalité transnationale et le partage d'expériences en matière de prévention des catastrophes et de sauvetage.

Les deux parties ont souligné la nécessité de rechercher et de promouvoir de nouveaux domaines de coopération comme la lutte contre le changement climatique et la réduction des émissions en vue de la réalisation de leur engagements lors de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 26); la conservation et le développement des forêts, le développement d'une agriculture durable et respectueuse de l'environnement, la pêche et la protection du milieu marin.

A cette occasion, les deux ministres ont discuté des situations régionales et internationales d'intérêt commun ; convenu de continuer à renforcer la coordination et le soutien mutuel au sein des organisations et forums multilatéraux, en particulier les Nations Unies et l’ASEAN.

Les deux parties partagent des positions sur la garantie de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la coopération et du développement dans la région sur la base des règlementations, et sur la résolution des problèmes sur la base du droit international, y compris la question de la Mer Orientale.

La ministre Nanaia Mahuta a réaffirmé que la Nouvelle-Zélande attachait de l'importance au partenariat stratégique établi avec l'ASEAN et participerait au soutien des mécanismes sous-régionaux, y compris le Mékong./.

 
CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation