Maison du peuple Ta Oi dans le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam. Photo: CPV


Selon le recensement général de la population du Vietnam de 2019, l'ethnie Ta Oi, aussi nommée Ta uôih ou Ta uốt, compte 52.356 personnes, vivant principalement dans les districts de Huong Hoa (province de Quang Tri), d'A Luoi et Phong Dien (province de Thua Thien - Hue), avec un petit nombre regroupé dans la province de Quang Binh. Cette ethnie se compose de 3 groupes : les Ta Oi, Pa Ko et Pa Hi.

Ils pratiquent la riziculture et l’élevage du bétail, notamment buffle, bœuf, cochon, chèvre…

Pour les Ta Oi du district d’A Luoi de la province de Thua Thien-Hue, le «zèng» - un type de brocart - est considéré comme une mesure évaluant les valeurs dans leur vie. Photo: CPV


Autrefois, les Ta Oi vivaient isolément et séparément, avec très peu de contacts avec le monde extérieur, en particulier les Pa Ko. Ils étaient nomades, vivaient de façon rudimentaire de chasse et de cueillette au plus profond de la forêt. Raison pour laquelle la qualité de leur vie était souvent médiocre.

Plus tard, répondant à l'appel du Parti et de l'Oncle Ho, les Pa Ko sont sortis de la forêt pour établir des villages et mieux s'intégrer dans la communauté dans tous les aspects, en particulier dans le travail d'éradication de la faim et de réduction de la pauvreté.

M. Ho Hoai Nam prononce un discours sur le souhait du peuple A Luoi de porter le nom Ho sous le portrait de l'Oncle Ho et devant la communauté ethnique Ta Oi. Photo: CPV


En juillet 1957, lorsque l'Oncle Ho visita la région Quang Binh - Vinh Linh, les Van Kieu et Pa Ko du district de Vinh Linh (province de Quang Tri) demandèrent à M. Ho Ray qui était en charge des affaires ethniques à Quang Tri à cet époque et à M. Ho Kham - président du comité administratif de la commune de Vinh Ha (district de Vinh Linh) - de rencontrer l'Oncle Ho pour demander que les Van Kieu et Pa Ko portent le nom «Ho». Ils furent entendus et le nom «Ho» est devenu une beauté dans la tradition révolutionnaire du peuple Ta Oi, pour éduquer et rappeler les générations des Ta Oi sur leur loyauté inébranlable avec la révolution et l'Oncle Ho.

Pendant la résistance contre les impérialistes américains, de nombreux jeunes des Pa Ko et Van Kieu portant le nom Ho rejoignirent le front de la Route 9 et réalisèrent des exploits tels que Ho Ray, Ho To, Ho Hang, Ho Thien, Ho Cam, Ho Huong...

La communauté ethnique Ta Oi exprima le souhait de prendre le nom Ho. Photo: CPV


M. Ho Hoai Nam, village Pa Ring, commune Hong Ha, district A Luoi (province de Thua Thien Hue) prononce un discours sur le souhait du peuple A Luoi de porter le nom Ho sous le portrait de l'Oncle Ho et devant la communauté ethnique Ta Oi.

Discours passant en revue l'histoire héroïque de la nation vietnamienne, des minorités ethniques à l'ouest de Thua Thien-Hue pendant la guerre de résistance contre les États-Unis pour le salut national, exprime la profonde gratitude de ces minorités ethniques envers le Parti et l'Oncle Ho.

Pộôc xu (đi sim), l’une de belles coutumes du peuple Pa Ko, est l'occasion pour les jeunes hommes et jeunes filles de se voir, d'échanger des mélodies, des vers et des chansons. Photo: CPV

Durant le processus de Renouveau et du développement du pays, les bonnes valeurs de ce groupe ethnique ont continué à se répandre, contribuant à affirmer l'identité culturelle vietnamienne dans la nouvelle ère.

CPV