Le théâtre virtuel permet à maintenir le contact entre les artistes et le public. Photo:HNM

 
Piloté par le Département des arts de la scène du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et organisé ans la soirée du 28 juillet par le Théâtre national de chant, de danse et de musique du Vietnam, le concert "La Patrie dans mon coeur" a vu la participation d’un grand nombre d’artistes basés à Hanoi, Hô Chi Minh-Ville (Sud), Nghê An, Binh Thuân (Centre) et Paris (France).


Auparavant, le 27 juillet, un programme artistique spécial intitulé "Étoiles immortelles" qui a été présenté par des artistes du Théâtre de musique et de danse folkloriques Viêt Bac, dans la province de Thai Nguyên (Nord), à l’occasion du 74e anniversaire de la Journée des invalides de guerre et des martyrs (27 juillet), ont été retransmis en direct sur la chaîne VTV2 de la Télévision du Vietnam.

Le programme qui a rendu un vibrant hommage aux sacrifices consentis par les mères héroïnes, les martyrs, les invalides et  malades de guerre durant la guerre de libération nationale, a laissé une profonde impression sur des spectateurs dans l’ensemble du pays.

Depuis l’explosion du Covid-19, le théâtre a rejoint la cour des métiers particulièrement impactés. Jamais auparavant les théâtres n’avaient baissé leurs rideaux si longtemps, avec la conséquence pour les artistes et techniciens des scènes de spectacle de voir leurs revenus diminuer ou de perdre leur emploi.

Dès le milieu de l’année 2020, le Département des arts de la scène a créé une chaîne sur YouTube et une page sur Facebook, baptisés Arts de la scène du Vietnam, pour diffuser en ligne des concours artistiques professionnels nationaux, festivals et programmes artistiques au Vietnam.

Annus horribilis de l’art dramatique

Une fois la première vague de pandémie maîtrisée au Vietnam, entre fin avril et mai, l’Opéra de Hanoi s’illuminait d’une multitude de programmes artistiques au service du public. L’euphorie n’a toutefois pas duré longtemps face au retour de l’épidémie en juillet.

Les théâtres sont redevenus déserts et de nombreux évènements culturels de référence ont été reportés voire annulés. C’est le cas du mois dramatique de Luu Quang Vu, organisé chaque année en août par le Théâtre de la jeunesse. Quant au fameux et très actif théâtre national de tuông (théâtre classique), il a simplement été obligé d’arrêter toutes ses représentations.

Les festivals, représentations et concours en la matière qui sont reportés le sont sans que qui ce soit connaisse les dates de représentation futures. L’épidémie place les organisations culturelles et artistiques du pays, de grandes à petites, face à la question de leur survie. Dans cette crise, l’idée du théâtre virtuel devient un débouché sérieux pour les théâtres.

"L’organisation des spectacles viole les réglementations sur la distance sociale. Nous avons donc publié les programmes artistiques sur l’internet en vue de servir le public",  a expliqué l’"Artiste du Peuple" Nguyên Quang Vinh, du Département des arts de la scène.

"Une fois que nous lançons le spectacle sur le réseau social, les spectateurs peuvent admirer les parties individuelles d’un programme au lieu de toutes les regarder. Il semble que le théâtre en ligne soit une bonne approche permettant de toucher le public qui doit être maintenue", a-t-il ajouté.

Selon l’"Artiste Émérite" Hoàng Xuân Binh, directeur adjoint du Théâtre national de musique, de chant et de danse du Vietnam, "la construction du théâtre en ligne découle de l’apparition de l’épidémie. "Les artistes doivent arrêter de se produire alors qu’ils gardent toujours une grande passion pour leur métier et la même ferveur pour jouer devant un public. Comme l’enseignement en ligne et le traitement médical en ligne existent déjà, on s’est demandé pourquoi pas le théâtre en ligne ? ", d’autant plus que pour lui, "les théâtres et leurs artistes ont besoin de spectateurs et vice-versa. Quand ces derniers ne peuvent pas venir au théâtre, ils regardent donc à distance, sur internet".

Théâtre virtuelle, difficultés réelles

 Deux spectatrices suivent un numéro dramatique sur la chaîne Youtube. Photo : HNM


Le théâtre en ligne constitue une solution pour les troupes des arts de la scène afin de se produire en temps de pandémie. Toutefois, si le théâtre en ligne permet de renouer avec leur passion, les artistes doivent faire face à nombre de défis.

Pour préparer le projet, le Département des arts de la scène a consulté les dirigeants des théâtres à propos de la construction d’une scène en ligne. Un projet détaillé concernant par exemple la mobilisation des fonds d’investissement, l’équipement des machines ou le choix des lieux d’interprétations a été soumis au ministère.

Malheureusement, jusqu’à maintenant, le projet reste encore sur le papier. Les artistes, quant à eux, sont parvenus à s’accorder sur la création du théâtre en ligne mais ils ne savent pas par où commencer.
"Nous pensons que le développement d’un théâtre en ligne nécessite des investissements détaillés et importants ainsi que beaucoup de temps", a affirmé l’Artiste émérite Si Tiên, directeur adjoint du Théâtre de la jeunesse.

Le directeur adjoint de la Fédération du cirque du Vietnam, l’"Artiste du Peuple" Tông Toàn Thang, a dévoilé : "Nous avons des vidéos conservés dans l’entrepôt mais leur qualité n’est pas suffisante pour les publier sur Internet. Les artistes n’en utilisent que quelques-unes pour renforcer l’activité de la page web et de la chaîne Youtube du théâtre".

"Il importe de réunir les sources financières nécessaires au maintien du théâtre en ligne. C’est grâce aux représentations que les artistes peuvent couvrir leurs dépenses de la vie quotidienne. Ainsi, le théâtre virtuel ne peut être qu’une mesure temporaire pour survivre à la pandémie. Mais pour le maintenir sur la durée, il faut pouvoir assurer des revenus aux artistes", a-t-il conclut.

CPV/VNA