Une activité communautaire au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam en campagne périurbaine de Hanoï. Photo: CVN

 

Issue d’une famille khmère de la province de Soc Trang (Sud), Lâm Thi Huong est parmi les artisans liés depuis longtemps au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam.

Chaque matin, sa famille effectue une représentation du théâtre dansé robam des khmers. Le soir, elle prépare les divers ingrédients pour confectionner du côm (grains de jeune riz gluant), du banh tét (gâteau de riz gluant du Têt au Sud) et du banh xèo (une crêpe farcie) et les vendre aux touristes.

Selon Lâm Thi Huong, si le nombre de visiteurs est modeste, la représentation a lieu dans une maison traditionnelle khmère. Et à l’inverse, lorsqu’il y a du monde, cette danse classique se déroule dans la grande cour du village afin que le plus grand nombre puisse en profiter. Ces spectacles visent à préserver cette forme d'art traditionnel des khmers, mais aussi à promouvoir le tourisme communautaire pour attirer les touristes vietnamiens et étrangers.

Pour faciliter l’accès au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, le Service municipal du Transport et des Communications de Hanoï a lancé la liaison de bus N°107 reliant le village et le centre-ville.

Situé à 40 km au centre de Hanoï, cet endroit est devenu une des destinations incontournables dans les circuits des agences de voyage. Et, pour les élèves et étudiants, il s’agit d’un lieu idéal de pique-nique.

Au village, les visiteurs ont l’occasion de découvrir les caractéristiques culturelles uniques de la communauté des 54 ethnies du Vietnam telles que le système des maisons communales, des maisons sur pilotis ; les mœurs et coutumes et les cérémonies religieuses ; les costumes typiques de chaque groupe ethnique. Dans un grand espace en plein air, ils peuvent également admirer le paysage naturel, tout en participant à des activités sportives et communautaires.

D’après Nguyên Thanh Son, directeur du conseil d'administration du village, 64% des visiteurs sont issus des tours opérés par des agences de voyages. Le village vise également à attirer les élèves et étudiants.

 Une représentation artistique au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, à Hanoï. Photo: CVN

 

Les programmes flexibles de court séjour ou combinés au tourisme communautaire et à l’accueil chez les habitants locaux (home-stay) du village sont bien appréciés par les voyagistes parce qu’ils offrent de nombreuses options adaptées aux différents groupes de clients. Et, avec un prix raisonnable, il est possible d’organiser des activités de team building (activités collectives) avec un grand nombre de clients, a déclaré Doan Tuân, chef de la section du tourisme domestique de la société par actions des services touristiques de Hanoi Toserco.

"Voyage pour explorer la culture des régions" du Vietnam

"J’ai visité le marché flottant du Sud et celui des ethnies minoritaires du Nord-Ouest et j’ai participé au festival des minorités ethniques au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam. Toutes les activités sont très impressionnantes. Un jour ici, c'est comme faire un long voyage pour explorer la culture de ces régions éloignées", a déclaré Nguyên Thi Thu Loan, une visiteuse de Hanoï.

Ces dernier temps, le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam a investi dans la construction d’un espace culturel, sur l’aménagement paysager et dans l’organisation d’activités pour attirer touristes et voyagistes, a commenté Nguyên Quy Phuong, chef du département de voyage (relevant de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam). Cependant, outre le principal flux de touristes via les agences de voyage, le village doit améliorer sa qualité de service et convaincre les autres clients potentiels comme les élèves et étudiants par la promotion et l'organisation d'événements.

CPV/CVN