Garder l'âme des gongs pour la jeunesse

Jeudi, 06/10/2022 10:36
Les cours de gongs enseignés par des artisans du village sont une des mesures efficaces pour préserver et promouvoir les valeurs culturelles particulières des minorités ethniques de la province de Quang Nam.

Quang Nam: faire rayonner les valeurs culturelles des groupes ethniques

Un atelier de Quang Nam cherche à promouvoir les valeurs du patrimoine mondial

leftcenterrightdel
 Les artisans et chefs des villages des localités montagneuses de la province de Quang Nam ont cherché à restaurer cette forme d'art via des clubs ou des cours de gongs. Photo: baogialai

Pour celles-ci, le son des gongs revêt une signification sacrée, particulièrement lors des festivals importants et de la célébration des nouvelles saisons de riz.

Face au risque de voir leur culture s’estomper petit à petit, les artisans et chefs des villages des localités montagneuses de la province de Quang Nam ont cherché à restaurer cette forme d'art via des clubs ou des cours de gongs.

A chaque festival, les jeunes hommes et jeunes filles de 7 à 35 ans de l’ethnie Ca Dong de la commune de Tra Bui, district de Bac Tra My, jouent du gong et dansent. 

Nguyen Truong Ca, 7 ans, est le plus jeune membre de l'équipe des gongs Ca Dong, a déclaré qu'il cherchait à mémoriser les performances pour instruire plus tard ses amis. «Je suis très heureux de suivre ces cours et d’apprendre auprès des artisans. Je promets de bien pratiquer le gong pour préserver l'identité culturelle de mon ethnie».

La province de Quang Nam compte un grand nombre de minorités ethniques telles que Cơ Tu, Ca Dong, Mơ Nông, Xê Đăng, Cor, Giẻ Triêng, etc. Dans le district de Bac Tra My, elles représentent près de 60% de la population.

La création d'équipes de joueurs de gongs pour préserver leur identité culturelle a été soutenue par de nombreuses localités. Jusqu'à présent, dans 4 communes du district de Bac Tra My, 6 clubs ont été créés. Les artistes ouvrent régulièrement des cours.

leftcenterrightdel
L'artisan Ho Van Dinh et son élève. Photo: VOV

Ho Van Dinh, près de 80 ans, est un excellent joueur de gong vivant dans le quartier de Bac Tra My. Selon lui, depuis la création des clubs, les jeunes du village peuvent pratiquer des activités très animées et enthousiastes après des heures de travail aux champs. Le week-end, le village est plus animé par le son des gongs. «J'enseignerai à mes enfants les valeurs culturelles de leur ethnie», a-t-il dit.

Actuellement, les autorités de la province s'intéressent particulièrement à la préservation de la valeur culturelle des gongs des minorités ethniques. De nombreux villages et communes des districts de Nam Giang, Tay Giang et Bac Tra My ont créé des clubs qui attirent de nombreux jeunes. C'est également le contenu inscrit dans le projet de restauration, de préservation et de promotion des valeurs culturelles de la province de Quang Nam pendant la période 2021-2025 avec vision à l'horizon 2030.

Hoang Van Thanh, secrétaire adjoint de l'Union des jeunes de Quang Nam, a déclaré que "diffuser et enseigner aux jeunes les traditions dès leur plus jeune âge permet non seulement de les aider à comprendre leurs racines mais aussi de préserver la culture unique de leur ethnie".

BN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation