L’Université linguistique d’Etat de Moscou célèbre la victoire de Dien Bien Phu aérien

Mercredi, 07/12/2022 15:46
Le Club du Vietnam de l'Université d'État des langues de Moscou (MGLU) a organisé mardi 6 décembre une réunion pour célébrer le 50e anniversaire de la victoire de Dien Bien Phu aérien.
leftcenterrightdel
À la réunion. Photo: VNA 

Il s’agit d’une bataille historique que l’on n’allait pas tarder à comparer à celle de Diên Biên Phu, transposée dans les airs, contre l’opération aérienne menée par l’armée américaine les 12 derniers jours de 1972 contre le Nord du Vietnam.

La réunion a réuni des enseignants et étudiants en première année de la section de langue vietnamienne de MGLU et de l’Institut d’État des relations internationales de Moscou (MGIMO), ainsi que des étudiants vietnamiens du MGLU.

Les participants ont passé en revue l’importance de la victoire de Dien Bien Phu aérien en 1972, des douze jours et nuits de combat vaillant de l’armée et de la population de Hanoï, obligeant les  Américains à s’asseoir à la table des négociations pour signer le 27 janvier 1973 les accords de Paris en vue de rétablir la paix au Vietnam.

Ils ont également visionné une vidéo et un documentaire sur cette période historique héroïque, les grandes pertes et dommages subis par le peuple vietnamien, ainsi que les récits d'experts de l'ex-URSS ayant soutenu le Vietnam pendant la guerre.

Pour rappel, après 10 ans d'invasion, les forces impérialistes américaines s'enlisaient sur les champs de bataille du Sud. Les États-Unis voulurent se retirer du Vietnam, mais sans reconnaître leur défaite. En décembre 1972, le président américain Nixon donna l’ordre de mener une campagne de bombardement stratégique sur le Nord du Vietnam, dénommée opération Linebacker II, dans le but de forcer le gouvernement vietnamien à accepter ses conditions aux négociations de Paris.

En vue de mener cette opération d’envergure contre le Nord du Vietnam, avec Hanoï comme cible prioritaire, les États-Unis   mobilisèrent 197 des 207 bombardiers stratégiques B-52 et 1.077 avions de toutes catégories supportés par trois bases aériennes et six porte-avions au large du Vietnam.

Les B-52 considérés jusque-là comme invulnérables firent face à la défense vietnamienne composée de l'armée régulière, de l'armée locale et des milices populaires. Et toute une génération prête à se sacrifier pour le salut national.

La victoire des soldats comme de la population de Hanoï durant ces 12 jours et nuits d'hiver, du 18 au 29 décembre 1972,  obligea l’administration de Nixon à retourner à la table des négociations pour signer le 27 janvier 1973 les Accords de Paris, aux termes desquels l’armée américaine devait se retirer totalement du territoire vietnamien./. 
CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation