Têt traditionnel de groupes ethniques vietnamiens

Dimanche, 11/02/2024 16:42
Le Têt arrive, le printemps arrive, toute la campagne vietnamienne est animée pour accueillir le Têt.

"Les couleurs du printemps dans toutes les régions du pays" 2024

Festival en l'honneur des couleurs culturelles des ethnies vietnamiennes

leftcenterrightdel
 Le Têt arrive, le printemps arrive, les Mông préparent les costumes les plus récents et les plus beaux dans le souhait que la propreté et la beauté apportent de la chance et de bonnes choses. Photo: baodantoc

Le Vietnam compte 54 groupes ethniques, chacun a des coutumes et rituels différents pour célébrer le Têt (Nouvel An lunaire) avec ses propres caractéristiques, mais avec le même objectif de bénéficier d’une nouvelle année prospère et heureuse, de bonnes récoltes et de la chance pour toute la famille.

La célébration du Nouvel An lunaire comprend généralement une série de rituels et d’activités culturelles typiques qui ont lieu à la période de transition entre l’ancienne et la nouvelle année, selon le calendrier de chaque groupe ethnique.

Chaque groupe ethnique a une manière différente d’accueillir le Nouvel An en termes de temps, de rituels, de coutumes, de cuisine…, créant une image colorée du Têt et riche en identités culturelles.

Couleurs du Nouvel An

leftcenterrightdel
 Pendant le Têt, les gongs et les tambours retentissent dans les villages de l’ethnie Thai. Photo: baosola.org.vn

Pendant les jours du Têt des Thai, outre les rituels de culte du Nouvel An et des ancêtres, le gong et les tambours sont indispensables.

À Nghia Lô, dans la province de Yên Bai (Nord), chaque village Thai possède un ensemble de tambours et gongs. Durant le Têt, ils sont accrochés dans une grande cour, choisie comme un endroit de divertissement pour les habitants du village. Au réveillon de Nouvel An, leurs sons résonnent fort dans tous les villages pour célébrer le retour du printemps.

Pour le peuple Hà Nhi, le Têt "Ho Su Cha" est la fête de célébration du Nouvel An et la fête la plus importante de l’année. Les Hà Nhi célèbrent "Ho Su Cha", tout comme les Kinh célèbrent le Nouvel An lunaire. Cependant, "Ho Su Cha" est célébré avant le Nouvel An lunaire, habituellement, en décembre du calendrier solaire, lorsque la récolte est terminée. Les Hà Nhi choisissent le plus beau jour du Dragon de ce mois pour célébrer la Nouvelle Année, de bonnes récoltes et prier pour une année chanceuse.

La célébration du Têt du peuple Hà Nhi commence tôt le matin. Les femmes du village préparent des gâteaux flottants à offrir aux dieux pour demander la permission d’abattre des cochons. Les porcs sont cuits pour être offerts aux ancêtres et aux dieux, en priant pour de bonnes récoltes, de bon cheptels de bétail et de la chance pour la famille. Après cela, les membres de la famille se réunissent pour célébrer la Nouvelle Année, souhaiter une bonne année à leurs frères et proches dans le village…

leftcenterrightdel
Des habitants de l’ethnie Hà Nhi, district de Muong Tà (province de Lai Châu, au Nord) pendant le Festival culturel des ethnies. Photo: VNA 

À la tombée de la nuit, au son animé des gongs et tambours, les habitants se retrouvent, se tiennent la main et dansent autour d’un feu… Le Têt du peuple Hà Nhi se déroule pendant trois jours.

Diverses formes de célébration du Têt

Le Dr Trân Huu Son, directeur de l’Institut de recherche et d’application des arts populaires vietnamiens, a déclaré que les minorités ethniques au Vietnam ont actuellement trois façons de célébrer leur Têt, selon des moments précis et selon la tradition nationale.

Pour la première, les ethnies célèbrent le Têt au même moment que le Nouvel An lunaire des Kinh. Il s’agit des ethnies Muong, Tho, Chut, Mang… (région du Nord-Ouest), de l’ethnie O Du à Nghê An au Centre ; des ethnies Tày, Thai, Nùng, San Chay, Cao Lan - San Chi, Giay… (région du Nord-Est), des ethnies Hoa, Ngai, San Diu, Phu La, Hà Nhi à Lào Cai au Nord…

La deuxième concerne les groupes ethniques qui célèbrent le Têt selon leur propre calendrier. Il s’agit des Mông de la région Nord-Ouest et de la partie Nord du Centre avec "Nao Po Chau", des Hà Nhi Hoa à Lai Châu, Diên Biên avec "Ho Su Cha" ; des Công à Diên Biên avec "Uy La Long" ; des Khmers du Sud avec Chol Chnam Thmay…

La troisième concerne les groupes ethniques de Truong Son et du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) tels que Gia Lai, Ede, Ba Na… qui accueillent le Têt de janvier à mars selon le calendrier lunaire.

leftcenterrightdel
 Pour accueillir le Nouvel An lunaire, les Bahnar au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) organisent souvent la Fête du nouveau riz pour honorer Yang Sri–le Génie du riz, solliciter une bonne année de cultures. Photo: VNA

Selon le Dr Trên Huu Son, à Tây Nguyen, la plupart des groupes ethniques célèbrent leur Têt selon le calendrier agricole. Chaque année, quand la saison sèche passe, les gouttes de pluie accompagnées du premier tonnerre signalent l’arrivée de la saison des pluies (fin février, début mars du calendrier lunaire) : c’est le début de la Nouvelle Année.

À cette occasion, chaque ethnie célèbre la nouvelle année avec sa propre identité. Les Xo Dang organisent une cérémonie pour réparer les abreuvoirs et organisent le festival des gouttes d’eau (On Dtro KnengTea), les Mnông organisent une fête pour prier pour la paix pour tout le village (Tam blang m’prang), les Ma font de même pour le culte du dieu du riz (Yang Koi)…

Un groupe de minorités ethniques telles que les Tà Ôi, les Bru-Vân Kiêu… célèbrent auparavant le Têt seulement pendant la saison sèche comme les groupes ethniques du Tây Nguyên, mais au cours des dernières décennies, ils le célèbrent comme les Kinh.

La célébration du Nouvel An comprend une série de rituels et d’activités culturelles uniques qui ont lieu à la transition entre l’ancienne et la nouvelle année. Il s’agit d’une activité culturelle particulière, étroitement liée à la vie spirituelle des gens./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation