Une étudiante fait la promotion du Quan ho

Mercredi, 14/09/2022 13:33
Lors de la fête nationale du 2 septembre dernier, le projet à but non lucratif "Nous nous reverrons" (dirigé par un groupe de lycéens de la ville de Hanoi et de la province de Bac Ninh) a officiellement ouvert le premier spectacle de chant Quan ho dans la zone du bas-relief "Hanoi l'hiver 1946", à côté du marché de Dong Xuan.

Maison communale Dinh Bang - un chef-d'œuvre architectural de près de 300 ans à Kinh Bac

Bac Ninh préserve la valeur culturelle du marché "Âm Duong"

Bac Ninh présente des antiquités de la dynastie des Ly (1010-1225)

A 19h00, alors que la rue devenait de plus en plus animée, les membres du projet arrivaient à Hanoi et se préparaient de toute urgence pour le spectacle.

 

Dans les coulisses, les sœurs s'entraidaient à enfiler chaque couche de vêtements, poser chaque épingle à cheveux pour maintenir le foulard, tandis que les frères s'entraidaient pour peaufiner leur Ao dai ainsi que revoir leurs objets de scène.

 

De plus en plus de monde attendaient la représentation: des personnes âgées avaient disposé leurs chaises pour s'asseoir, des enfants couraient autour de la scène, des tantes et oncles photographiaient et filmaient la scène.

 

La représentation a commencé à 20h00. Le chant a semblé tout submerger, toute l'attention était dirigée vers la mélodie douce et gracieuse des airs du Kinh Bac.

 

Les performances suivantes ont été interprétées par des sœurs et des frères talentueux avec des voix extrêmement inspirantes et des manières élégantes.

 

leftcenterrightdel
 Minh Anh, président de "Nous nous reverrons" (photo: dangcongsan.vn)

 

Il est notamment impossible de ne pas mentionner les performances en solo et en duo de Minh Anh, président de "Nous nous reverrons", et de Thu Trang, vice-président. Les deux chanteurs ont conquis le cœur du public. Les éloges continus sont une grande motivation pour les jeunes s'efforçant de préserver et de développer le chant folklorique Quan ho de Bac Ninh.

 

Dans le passé, il fut un temps où Minh Anh était découragé et ne voulait pas pratiquer le Quan ho, à cause de la "brutalité" de ses camarades de classe dénigrant cette musique. Mais maintenant le Quan ho est un cadeau inestimable que Minh Anh adresse à ses amis.

 

Ses parents adoraient écouter de la musique locale. Minh Anh était le contraire, elle n'aimait écouter que de la musique moderne, en anglais et ne pensait pas du tout au Quan ho.

 

A défaut de l'encourager à devenir une fille Quan ho, ses parents ont préféré la laisser progressivement absorber les airs. Chaque jour, elle était emmenée à l'école en voiture et devait  écouter  des chansons de Quan ho. Avec les conseils habiles, ingénieux et dévoués de l'artiste Xuan Lan, Minh Anh est finalement tombé amoureux du Quan ho.

 

C'est en avril 2015 qu'elle est montée pour la première sur scène, sur celle du Temple Do, jouant avec les oncles et tantes du club. À l'été 2015, elle était la plus jeune interprète à participer au festival de chansons folkloriques organisé par la Voix du Vietnam.

 

Minh Anh est fier d'être vietnamien, de vivre au Vietnam, pays où de nombreuses chansons folkloriques ont été produites et préservées, et sont mondialement reconnues.
Plus important encore, malgré le calendrier relativement chargé de ses études, Minh Anh essaie toujours de trouver du temps pour se rendre au lac Hoan Kiem afin de présenter des spectacles en anglais afin que les étrangers puissent mieux comprendre cet art.

 

leftcenterrightdel
Minh Anh (à droite) et son compagnon ont agi avec confiance en tant que MC bilingues (vietnamien, anglais) lors de la cérémonie d'ouverture du spectacle de chant Quan ho (photo: dangcongsan.vn)

 

"Je n'utilise que l'anglais lorsque je parle de l'origine des chansons et des histoires qui l'entourent. Je ne traduirai jamais le Quan ho en anglais car alors, ce ne serait plus un air national. Dans l'immédiat, je n'ai pas l'intention de poursuivre une carrière de chanteuse professionnelle, mais d'une manière ou d'une autre, tant que j'ai l'opportunité de chanter, je continuerai à présenter le Quan Ho au monde", a partagé avec enthousiasme Minh Anh.

 

Au plaisir de vous revoir tous les vendredis au bas-relief "Hanoi hiver 1946", marché de Dong Xuan!

 
CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation