De nombreux plans d'investissement et d'expansion ont été mis en œuvre par des entreprises américaines ces dernières années. Sur la photo: l'usine de Ford au Vietnam. Photo: Duc Thanh

 

Prêt à injecter des milliards de dollars au Vietnam

Il y a quelques jours, Quantum Corporation (États-Unis) et BB Group Joint Stock Company (groupe BBG, Vietnam) ont signé un accord avec la province de Quang Tri sur une coopération en matière de recherche et d'investissement dans deux projets à grande échelle dans la zone économique du Sud-Est de Quang Tri.

Plus précisément, le projet de "Centre de l'industrie du gaz Hai Lang - Quang Tri", avec un investissement total estimé à 5 milliards de dollars, a pour but de construire une usine de traitement de gaz et une usine de production de gaz naturel liquéfié, un entrepôt de stockage de gaz à terre, un stockage flottant de gaz. Le deuxième projet est le "Port général de Quang Tri",  d'un montant d'environ 500 millions de dollars.

Avant Quantum, deux autres géants américains, Exxon Mobil et Milennium, avaient également proposé des plans pour investir des milliards de dollars dans des projets d'énergie gazière au Vietnam. Si Milennium n'est ^présent au Vietnam que depuis 1-2 ans, avec un grand projet d'investissement de 30 milliards de dollars dans des centres d'électrification à Nghi Son (Thanh Hoa) et Nam Van Phong (Khanh Hoa), Exxon Mobil opère au Vietnam depuis longtemps. Les projets de ce groupe n'amènent pas seulement le gaz du champ de Ca Voi Xanh à terre, il concerne aussi des projets d'énergie gazière dans le Centre et récemment un projet d'énergie gazière à Hai Phong.

Exxon Mobil a également signé un protocole d'entente avec la ville de Hai Phong sur la recherche et l'investissement dans le projet d'un complexe gaz-électricité, d'un capital d'investissement de 5,09 milliards de dollars, dans les districts de Tien Lang et Cat Hai.

Dès que l'un des projets ci-dessus sera réalisé, les capitaux d'investissement des États-Unis afflueront fortement au Vietnam. Et cela semble fidèle à la déclaration de Mme Marisa Lago, sous-secrétaire américaine au Commerce international, émise lors du Sommet des affaires Vietnam - États-Unis, tenu en mars 2022, selon laquelle "l'énergie, la santé, le commerce numérique et le changement climatique seront les domaines où les entreprises américaines donneront la priorité au Vietnam dans un proche avenir".

Le Premier ministre Pham Minh Chinh (au centre) a assisté au sommet des affaires Vietnam - États-Unis le matin du 8 mars. Photo: VGP


Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, les capitaux d'investissement américains au Vietnam se concentrent dans l'hôtellerie-restauration (42,5 %), l'industrie de transformation et de fabrication (32%), l'approvisionnement en eau et le traitement des déchets (5,2 %),…

Libérer le plein potentiel des investissements américains

Les nouvelles sur les tendances d'investissement en provenance des États-Unis sont positives. Les résultats de l'enquête sur l'investissement des entreprises en 2021 de la Chambre de commerce américaine au Vietnam (AmCham) montrent que près de 80% des membres de cette association évaluent très positivement ou positivement les perspectives à moyen et long termes du marché vietnamien.

Adam Sitkoff, PDG d'AmCham, a toujours souligné que la tendance à la croissance du commerce et des investissements entre les deux pays se maintiendra voire s'accélèrera dans les mois et années à venir. "Le fait que le gouvernement vietnamien améliore constamment l'environnement des affaires et élimine les difficultés pour les investisseurs poussera  les entreprises américaines à injecter des capitaux au Vietnam", a déclaré M. Adam Sitkoff.

En août dernier, la vice-présidente américaine Kamala Harris s'est rendue au Vietnam pour la première fois et a affirmé le rôle important du pays dans la chaîne d'approvisionnement mondiale.

Selon Mme Marisa Lago, sous-secrétaire américaine au Commerce international, l'énergie, la santé, le commerce numérique et le changement climatique seront les domaines où les entreprises américaines donneront la priorité au Vietnam dans un proche avenir". Photo d'illustration/CafeF

 

De nombreux plans d'investissement et d'expansion ont été mis en œuvre par des entreprises américaines ces dernières années. Google, Microsoft et Apple ont tendance à délocaliser leur production vers le Vietnam et le considèrent comme une destination alternative importante dans la chaîne d'approvisionnement mondiale. Une série de fabricants d'externalisation tels que Foxconn, Goertek, Pegatron... ont investi et ont continuellement élargi leurs investissements au Vietnam.


First Solar, après avoir investi dans un projet de plus d’un milliard de dollars à Ho Chi Minh-Ville, a annoncé que cette usine était la base de production la plus importante du groupe. Et Intel continue d'investir dans la phase II avec une échelle allant jusqu'à des milliards de dollars. Le groupe Amkor a également reçu un certificat d'investissement pour   une usine de semi-conducteurs à Bac Ninh, d'un capital d'investissement total de 1,2 milliard de dollars, dont la phase I de 500 millions.

Cependant,  les capitaux d'investissement des États-Unis vers le Vietnam ne sont pas à la mesure des  potentiels. Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, au cours des quatre premiers mois de cette année, les entreprises américaines ont investi au Vietnam plus de 169 millions de dollars, se classant au neuvième rang dans la liste des pays et territoires investissant au Vietnam. Cumulé, le nombre est supérieur à 10,47 milliards de dollars, au 11e rang.

«Pour augmenter les investissements américains, il est nécessaire de résoudre les problèmes de droits de propriété intellectuelle, de corruption et de raccourcir les délais de mise en œuvre des procédures administratives», a souligné le professeur Nguyen Mai, président de l'association des entreprises d'IDE au Vietnam.

Phương Đoàn