Le Vietnam devrait connaître une croissance de 6,7% cette année. Photo d'illustration/VTC

 

Cette prévision a été faite par la BAD le matin du 28 avril. Ce chiffre est également supérieur à l'estimation de 6,3%, faite par le directeur national de la BAD au Vietnam, Andrew Jeffries plus tôt cette année.

«La dynamique de croissance du Vietnam restera forte cette année et l'année prochaine», a déclaré Andrew Jeffries. Le PIB en 2022 devrait augmenter de 7%.

Selon M. Nguyen Minh Cuong, économiste en chef à la BAD, ces évaluations optimistes découlent du succès du pays dans la maîtrise de la crise sanitaire covidienne. Il a également déclaré que les moteurs de croissance cette année comprennent l'industrie, en particulier la fabrication orientée vers l'exportation, les investissements publics et le commerce.

L'industrie devrait croître de 9,5% en 2021, contribuant à 3,5 points de pourcentage à la croissance du PIB. Ce secteur a bien démarré ce premier trimestre   avec une hausse de 6,3%. L'indice PMI a crû de 53,6% en mars, son niveau le plus élevé depuis janvier 2019.

Parallèlement, le secteur des services devrait se redresser, avec une croissance de 6%, contribuant à 2,3 points de pourcentage à la croissance du PIB. Cette augmentation est liée à la transformation numérique, la  hausse des dépenses pour le vaccin anti-COVID-19, l’amélioration de la confiance des entreprises et des taux d'intérêt bas.

D'autre part, la BAD estime que l'augmentation des investissements sera un moteur  cette année et l'année prochaine. Selon cette agence, la lutte contre la pandémie et la loi sur l'investissement promulguée    début 2021 réduiront les barrières et favoriseront les investissements étrangers.

La construction devrait également rebondir rapidement, le gouvernement continuant d'accélérer en 2021 la mise en œuvre de grands projets d'infrastructures et les faibles taux d'intérêt stimulant le secteur immobilier.

En outre, l'économie vietnamienne est également soutenue par la reprise des plus grands partenaires commerciaux  que sont les États-Unis et la Chine. Par conséquent, les exportations nationales devraient croître de 8% cette année et l'an prochain.

La BAD a également déclaré que l'inflation au premier trimestre était tombée à son plus bas niveau depuis 2016 en raison de la baisse des coûts de transport et de la faiblesse de la demande. Cependant, la hausse des prix du pétrole dans le contexte de reprise mondiale et de la consommation intérieure devraient entraîner une hausse de l'inflation à 3,8% cette année et à 4% en 2022.

En outre, selon cette banque, le Vietnam sera confronté à un certain nombre de risques,  le principal étant le retour du COVID-19 en raison de nouveaux variants et d'un retard dans la campagne de vaccination.

"S'il y a un retard dans la vaccination, le retour du Vietnam à une trajectoire de forte croissance pré-pandémie pourrait être affecté", a déclaré le représentant de la BAD.

CPV