Mme Bui Hai Huyen, directrice générale du groupe FLC a remis le drapeau national à l'équipage avant son départ. Photo: VNA

Ce vol transpacifique non-stop est l'affirmation de Bamboo Airways pour sa capacité de vol vers le plus grand marché de l'aviation au monde. Ce vol ouvrira aussi un avenir à des millions de passagers vietnamiens qui souhaitent venir aux États-Unis avec une compagnie aérienne domestique.

Selon Bamboo Airways, c'était le premier vol où Bamboo Airways testait l'application du «pass sanitaire» de l'Association internationale du transport aérien (IATA Travel Pass) après près de 3 mois de préparation du système. Cette application est censée être un «pass vert» pour les compagnies aériennes, permettant d’ouvrir le ciel et d’accélérer la reprise des vols internationaux.

Quy Nhon City a, à cette occasion, transporté des équipements médicaux au Vietnam pour servir la prévention et le contrôle de l'épidémie de COVID-19. Il est prévu que le vol de retour transportera près de 7 tonnes de matériel médical, dont 1.000 ventilateurs sponsorisés par California Waste Solution, Inc. à l'Hôpital Bach Mai.

En octobre prochain, Bamboo Airways proposera le premier vol sans arrêt reliant Ho Chi Minh-Ville à Los Angeles en Californie, - un Etat le plus peuplé des États-Unis et la 6e économie mondiale.

CPV/VNA