Lors de la cérémonie de la mise en chantier d'une usine de transformation des peaux de pangasius. Photo: Baodautu

Doté d’un capital de 24 millions de dollars, ce projet est le fruit d'une joint-venture entre Navico et la société sud-coréenne Amicogen.

La première phase, d'un montant d’investissement estimé à 6 millions de dollars, devrait atteindre une capacité de 800 tonnes de produits par an. 

Les premiers produits de l'usine seraient mis en vente sur le marché en 2022. 

CPV