Dans une usine de fabrication de chaussures. Photo: Congthuong

Selon l'Association vietnamienne des chaussures, du cuir et des sacs à main (Lefaso), la mise en œuvre d'une distanciation sociale prolongée conformément à la directive gouvernementale 16 dans les provinces méridionales a affecté 80% des usines de chaussures à Ho Chi Minh-Ville, Dong Nai, Binh Duong, An Giang, Kien Giang... qui ont dû arrêter la production pour se conformer aux réglementations "3 places" et "1 route, 2 destinations". Dans les localités du Centre et du Nord, bien que la situation sanitaire ne soit pas aussi grave que dans le Sud, les entreprises de chaussures ne fonctionnent qu'à 50-70% de leur capacité.

Dans les entreprises en activité, la production a également diminué de manière significative en raison de la réduction du nombre d'employés, à quoi s'ajoutent de nombreux coûts dus à la perturbation de la chaîne d'approvisionnement en matières premières et la lutte anti-Covid-19.

La pénurie de conteneurs vides, le coût de la logistique et du transport maritime international multiplié par 5 à 10 depuis 2020 n'est pas revenu à la normale. Le coût élevé du carburant et le prix des matières premières importées ont pénélisé les entreprises. Dans le même temps, la pression et la crainte d'être  condamné pour retard de livraison pèsent lourdement.

Les difficultés de production ont fait que les exportations des produits en cuir et des chaussures en août continuent d'être gravement affectées, le chiffre d'affaires à l'exportation a atteint 1 milliard d’USD, en baisse de 38,2% en un an. Les chaussures ont atteint 850 millions d’USD (-38,5%) et les sacs à main, 150 millions (-37,9%). 

Concernant les marchés d'exportation, selon les données des 7 premiers mois de l'année, les États-Unis sont toujours le premier débouché, avec les chaussures représentant 40,3% du total, les sacs à main, 44%. Vient ensuite l'UE avec une part de marché de 23,4% pour les chaussures et 22,2% pour les sacs à main. Les autres marchés comprennent la Chine, le Japon et la Corée du Sud.

Au cours des 13 derniers mois, en août 2021, pour la première fois, le chiffre d'affaires à l'exportation des produits en cuir et de la chaussure a diminué à 1 milliard d’USD, encore inférieur à celui de février 2021 (1,209 milliards d’USD) avec le congé prolongé du Nouvel An lunaire. Cela montre l'impact fort de la crise sanitaire sur ces entreprises.

Les entreprises qui fonctionnent dans un but non lucratif acceptent même des pertes pour maintenir la production dans le but de conserver les commandes pour l'année prochaine. Lefaso a également proposé un plan d'ouverture de la production en 3 phases. Cependant, injecter suffisamment de vaccins pour les travailleurs reste la solution la plus fiable à l'heure actuelle pour aider les entreprises à relancer la production./.

CPV