Dans l'usine de transformation de fruits frais et de plantes médicinales de Van Ho. Photo: danviet

 

La cérémonie a eu lieu en présence de la vice-présidente permanente de l’Assemblée nationale, Tong Thi Phong, qui a souligné que l’entrée en activité de cette usine était une «joie commune» de la province de Son La, notamment pour les agriculteurs des vergers dans les districts de Van Ho, Moc Chau, Mai Son, Song Ma, Bac Yen, Phu Yen.

Par ailleurs, selon elle, la construction d’usines dans les zones montagneuses et frontalières encore défavorisées telles que Van Ho, contribuera à la mise en œuvre des politiques du Parti et de l'Etat en faveur des ethnies minoritaires, à la réduction de la pauvreté et à la garantie de la sécurité nationale.

L'usine de transformation de fruits frais et de plantes médicinales de Van Ho a été mise en chantier en janvier 2018. Après plus de deux ans de construction, elle est entrée dans sa première phase de production (2020-2025) avec une capacité de traitement de 300 tonnes de fruits par jour. Cette première phase représente un investissement de 1.200 milliards de dôngs. La 2e phase qui se déroulera après 2025 représentera un investissement de 3.500 milliards de dôngs.

L'usine créera des emplois directs pour des centaines de travailleurs et des emplois indirects pour des dizaines de milliers d’autres dans la province de Son La. Elle favorisera également une production agricole de haute qualité pour la localité.

La province de Son La est parvenue à ce jour à exporter 16 produits agricoles vers de nombreux pays comme l'Australie, la France, les Etats-Unis, le Japon... Cette année, sa production de fruits devrait atteindre plus de 400.000 tonnes. 

CPV/VNA