Photo: Tapchicongthuong

Après deux années 2019-20 où les prix de fibres textiles ont chuté, où la demande était faible en raison de la guerre commerciale américano-chinoise et de la première année de la pandémie de Covid-19, en 2021, l'industrie des fibres textiles a connu une année de succès grâce à la hausse des prix de matières premières et de nombreuses commandes. Les exportations ont atteint un record de 5,5 milliards d’USD, en hausse de 50% en valeur et de 13% en volume.

En 2021, le prix des fibres textiles d'exportation a augmenté d'environ 25% par rapport à l’année précédente. Le fil de coton a connu la plus forte augmentation, suivi du poly-visco, du poly et du fil mélangé poly-coton... Profitant du prix élevé des fibres, de nombreuses entreprises ont dépassé largement leurs objectifs fixés en début d'année.

Malgré la pandémie, les usines de la société par actions du textile-habillement de Hanoï (Hanosimex) ont fonctionné toutes à leur capacité maximale. Grâce aux prix élevés des fibres, à une activité favorable, à une exportation ininterrompue, fin 2021, les revenus de ses ventes de fibres étaient estimés à 897 milliards de VND (39,6 millions d’USD) (+63%). Ses exportations ont atteint 675 milliards de VND (29,8 millions d’USD). Le bénéfice est estimé à 86,3 milliards de VND (3,8 millions d’USD).

Selon Nguyen Ngoc Binh, du Groupe vietnamien du textile-habillement (Vinatex), en 2021, les objectifs de production, d’affaires et d'exportation des entreprises textiles ont atteint des résultats impressionnants. Fin 2021, le segment  des fibres a contribué à plus de 50% des bénéfices totaux de Vinatex de 1.200 milliards de VND (53 millions d’USD).

Selon un rapport de Vinatex, l'an dernier, bien qu'il ait été fortement touché par l'épidémie, le groupe a tout de même enregistré un chiffre d'affaires de plus de 16.430 milliards de VND (725,7 millions d’USD) (+10,7%) et un bénéfice avant impôt de 1.200 milliards de VND (53 millions d’USD), soit le double par rapport à la même période de l'année précédente.

Si par le passé, l'industrie de l'habillement représentait environ 80% du bénéfice du groupe, en 2021, les fibres contribuaient à plus de 50%, ceci grâce à la mise en place d'une importante stratégie d'investissement dans le segment des matières premières depuis 5 ans.

Malgré la situation sanitaire compliquée, l’année dernière, Vinatex a tout de même mis en exploitation 2 nouveaux projets, poursuivant l'extension de sa capacité d'approvisionnement en fibres textiles en 2022.

Avec la reprise de la production, la reprise de la chaîne d'approvisionnement, les mesures de contrôle de l'épidémie assouplies conformément à la résolution 128/NQ-CP, la production et l'exportation de fibres bénéficient en ce début d’année 2022 de nombreux facteurs favorables./.

CPV