Photo: VNA

Selon ce journal, les groupes multinationaux construisent enfin des installations de production au Vietnam car ce dernier a affirmé sa forte position avec des produits répondant aux normes mondiales et un réseau en expansion d'accords de libre-échange (ALE), dont l'accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) et l'accord de libre-échange Vietnam - Royaume-Uni (UKVFTA).

Le journal a cité l'économiste en chef de VinaCapital à Ho Chi Minh-Ville, Michael Kokalari, qui a déclaré que de plus en plus d'entreprises étrangères transféraient leur production au Vietnam, dont Apple. Ce groupe a commencé sa production de masse d'écouteurs sans fil AirPods au Vietnam au deuxième trimestre  2020, alors que la plupart des pays du monde doivent encore imposer un confinement et une fermeture des frontières pour empêcher la propagation de l'épidémie de COVID-19.

Malgré des défis auxquels le Vietnam doit faire face, le monde des affaires estime toujours que le marché vietnamien «s'adapte» à toutes les difficultés, même dans le contexte de pandémie. Plus précisément, des projets de construction de zones industrielles sont en cours. Par exemple, le singapourien GLP, premier exploitant d'entrepôts en Asie, développe des projets à Hanoï et à Ho Chi Minh-Ville et prévoit d'investir 1,5 milliard de dollars au Vietnam pendant trois ans.

De plus, le Vietnam maintient toujours des chiffres impressionnants. Malgré le COVID-19, le capital d'investissement décaissé n'a diminué que de 2% en glissement annuel avec  19,98 milliards de dollars jusqu’au 20 décembre.

Le PIB du Vietnam en 2020 devrait augmenter de 2,91% par rapport à l'année précédente, soit parmi les plus élevées au monde, grâce à sa maîtrise de la pandémie.

Le gouvernement vietnamien s'est fixé un objectif de 6,5% de croissance économique en 2021.

CPV/VNA