Photo d'illustration/Vneconomy


Selon les experts de Fitch Solutions, la croissance de 7,3% de l'économie vietnamienne au troisième trimestre 2019 était en partie due à la délocalisation d'entreprises et d'investisseurs en provenance de Chine, en raison des inquiétudes suscitées par  la guerre commerciale américano-chinoise.

Cependant, cet afflux de délocalisation a accru les pressions sur le Vietnam en matière d’infrastructures et de main-d'œuvre. Si elles ne sont pas entièrement résolues, ces pressions pourraient "entraver" la croissance économique au cours des prochains trimestres.

La croissance au troisième trimestre s'est accélérée grâce à la poussée des activités manufacturières, avec une hausse de 12,0%, tandis que le secteur de la construction a progressé de 9,7%. Cela a aidé le secteur industriel à contribuer pour 3,6 points au taux de croissance de la valeur ajoutée totale de l’ensemble de l’économie, son niveau le plus élevé ces 5 dernières années.

Le secteur des services est resté stable à 6,8% au troisième trimestre, contribuant pour 2,7 points.

L'agriculture a connu une croissance modeste, de 2%, contribuant pour 0,33 point. En cause la sécheresse continue et la peste porcine africaine. 

Fitch Solutions prévient que certains problèmes liés à la logistique, aux infrastructures de transport et à la main-d'œuvre vont ralentir la croissance de l’industrie manufacturière. Alors que ce secteur profite de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, notamment de la restructuration de la fabrication de produits électroniques et textiles en raison du transfert des investissements en provenance de Chine, c’est ce transfert qui exerce une pression considérable sur les systèmes d’infrastructure nationaux.

Concernant les ressources humaines, Fitch Solutions s'inquiète de la pénurie croissante de main-d'œuvre qualifiée, avec des influences sur les salaires. Selon le Département général des Statistiques, le salaire mensuel moyen au troisième trimestre a augmenté de 13%.  

Cependant, le salaire mensuel moyen au Vietnam (290 USD) reste faible comparé à d'autres pays de la région, selon Fitch Solutions. L'augmentation des salaires et les carences en logistique peuvent ralentir la croissance du secteur manufacturier.

Par conséquent, la croissance du PIB vietnamien dépendra fortement des secteurs de la construction et des services. Les perspectives de croissance économique sont plus positives dans le contexte où le secteur de l'immobilier commercial et du logement attire de plus en plus l'attention des investisseurs étrangers. Les entrées d'IDE dans l'immobilier ont en effet fortement augmenté au fil des ans, en particulier en 2018, ce qui boostera la croissance du secteur de la construction au cours des prochains trimestres.

L’augmentation de l’IDE (investissement direct étranger) dans le secteur manufacturier stimulera la demande de services de transport et d’entreposage. En outre, la hausse des salaires, en particulier de la classe moyenne, maintiendra la demande de services de détail à un niveau élevé. Entre janvier et septembre, les services de détail ont augmenté de 10,9%.

En outre, l'industrie des services "sans fumée", tels que hôtellerie-restauration, "restera en bonne santé" cette année, grâce à l'amélioration du niveau de vie et des revenus de la population ainsi qu’à l'augmentation du nombre de visiteurs internationaux. Ces 9 derniers mois, le Vietnam a en effet accueilli près de 13 millions de touristes étrangers (+10,8%).

CPV