Selon HSBC, l'économie vietnamienne sera brillante en 2021. Photo d'illustration/TCTC

 

Le dernier rapport publié par la Division de la recherche économique mondiale de HSBC maintient toujours ses prévisions de croissance de 7,6% pour le Vietnam cette année. La pression inflationniste devrait se poursuivre à un niveau modéré, autour de 3,3% en moyenne, inférieur au plafond de 4% de la Banque d'État.

En ce qui concerne les affaires étrangères, le commerce vietnamien bénéficiera de nombreux accords de libre-échange(ALE) signés en 2020, notamment EVFTA, RCEP et UKVFTA, a expliqué la HSBC. Des tarifs plus bas et un meilleur accès aux principaux marchés offrent un avantage comparatif aux exportateurs vietnamiens. Dans le même temps, cela contribue à diversifier les destinations d'exportation des entreprises, tandis que les entrées d'investissement direct étranger (IDE) au Vietnam se poursuivent car il s'agit d'une destination d'investissement attrayante.

Cette année, le développement des infrastructures est aussi prometteur. Le Vietnam avait autrefois des difficultés avec un espace financier limité pour les infrastructures, mais la loi sur l'investissement en partenariat public-privé (PPP), adoptée l'année dernière et entrée en vigueur le 1er janvier, encouragera la participation privée à de grands projets.

Ce mois-ci, Hanoi accueillera le 13e Congrès national du Parti communiste du Vietnam. La HSBC est optimiste sur le fait qu’après cet évènement, la politique économique sera toujours cohérente et peu susceptible de changer de manière significative.

Se retournant vers 2020, cette banque a affirmé que, grâce à des mesures efficaces de prévention de la pandémie, "le Vietnam est l'un des pays ayant connu la plus forte croissance du PIB au monde au cours de l'année écoulée". La croissance du PIB au quatrième trimestre a repris plus fort que prévu, atteignant 4,5%, portant la croissance de l'année 2020 à 2,91%, supérieure à la prévision précédente de 2,6% de la HSBC. 

Ce quatrième trimestre, les activités de production ont retrouvé leur dynamisme de pré-pandémie, avec une augmentation de 8% par rapport à la même période de 2019. Les exportations nationales ont connu une croissance de 6,5%.

Outre la production, le secteur des services s'est également développé. Les ventes au détail sont sur une reprise régulière. Malgré une forte baisse par rapport aux 12% de croissance   de l'année précédente, le chiffre d’affaires des ventes au détail a tout de même enregistré une croissance de 2% en 2020. La consommation privée a légèrement augmenté, de 0,6%.

Toutefois, cela ne signifie pas que la consommation intérieure a échappé à la situation difficile. Les dépenses de services diminuent par rapport à celles des biens, tandis qu’un marché du travail incertain continue de freiner la confiance des consommateurs.

Concernant le tourisme, la conjoncture difficile devrait se poursuivre dans les mois à avenir. Les touristes étrangers ne furent que 3,8 millions en 2020, en chute de près de 80% en glissement annuel. La HSBC a déclaré que si le vaccin offre un certain espoir, il faudra du temps pour vacciner toute la population.

Phương Đoàn