L’OCDE prévoit une croissance de 6,5% pour le Vietnam en 2023

Jeudi, 27/04/2023 08:00
Selon les projections dans la première Étude économique de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) consacrée au Vietnam, le pays affichera une croissance robuste du PIB de 6,5% en 2023 et de 6,6% en 2024.

OCDE: l'économie vietnamienne devrait croître de 6,6% cette année

leftcenterrightdel
 

L’Étude, produite avec le concours de la Banque asiatique de développement (BAD), a été rendue publique le 26 avril à Hanoï.

«La vigueur de la croissance économique du Vietnam s’est traduite par des avancées sociales remarquables et l’économie du pays a bien résisté aux chocs», a déclaré Vincent Koen, directeur adjoint par intérim de la Branche des études nationales du Département des affaires économiques de l’OCDE.

«D'autres réformes visant à améliorer le climat des affaires, stimuler la concurrence et développer le système de retraite et de protection sociale sont nécessaires pour que le Vietnam continue sur la voie des progrès économiques et sociaux et recueille pleinement les fruits de sa très forte intégration dans les échanges mondiaux».

Selon l’OCDE, le Vietnam doit faire des efforts supplémentaires pour faire avancer les réformes structurelles qui renforceront encore les forces du marché.

La population vieillit rapidement et l'augmentation de la productivité est une priorité urgente. Cela nécessitera de nouvelles réformes pour réduire l'intervention de l'État, en particulier dans les secteurs de réseau tels que les télécommunications, et garantir des conditions de concurrence équitables entre toutes les entreprises.

L'approfondissement de l'intégration commerciale est également crucial pour renforcer les chaînes d'approvisionnement dans un panorama économique mondial en mutation. Malgré l'augmentation récente de l'adoption du numérique, le Vietnam doit améliorer les compétences des travailleurs en améliorant la formation professionnelle et l'apprentissage des adultes.

L'engagement d'atteindre «zéro émission nette» d'ici 2050 nécessite des changements radicaux dans le système économique. Pour réduire la dépendance aux énergies fossiles, il convient de stopper les nouveaux investissements dans le charbon et d'accélérer la mise en place d'un marché du carbone.

Étant donné que ces réformes nécessiteront des ressources budgétaires supplémentaires, l'assiette fiscale devrait être élargie pour accroître les recettes publiques.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation