La BAD maintient sa prévision de croissance à 6,5% en 2022 pour le Vietnam

Jeudi, 22/09/2022 10:09
La Banque asiatique de développement (BAD), dans sa mise à jour économique publiée mercredi 21 septembre à Hanoi, a maintenu ses perspectives économiques favorables pour le Vietnam, le PIB du pays devant augmenter de 6,5% en 2022 et de 6,7% en 2023.

La BAD maintient à 6,5% ses prévisions de croissance du Vietnam pour 2022

BAD: L'économie vietnamienne devrait croître de 6,7% en 2023

BAD: un investissement de 15 millions de dollars pour promouvoir la foresterie durable et la biodiversité

BAD: un fonds de prêt de 25 millions de dollars pour les femmes entrepreneurs

leftcenterrightdel
Vue de la conférence de presse présentant la Mise à jour sur les Perspectives de développement asiatiques (ADO) 2022. Photo: CPV

Selon Andrew Jeffries, directeur national de la BAD au Vietnam, l’économie vietnamienne s’est redressée plus rapidement que prévu au premier semestre de l’année et devrait maintenant croître dans un environnement mondial difficile. "La reprise régulière a été soutenue par des fondamentaux économiques solides et entraînée par un rebond plus rapide que prévu des secteurs manufacturier et des services", a-t-il déclaré.

Cependant, l’économie vietnamienne devrait encore faire face à des risques accrus. Le ralentissement économique mondial a un impact négatif sur les exportations du Vietnam, tandis que la pénurie de main-d’œuvre devrait peser sur la reprise rapide des secteurs des services et de la production pour l’exportation, qui sont à forte intensité de main-d’œuvre en 2022.

La lenteur du décaissement des investissements publics et des dépenses sociales prévus, en particulier la mise en œuvre du programme gouvernemental de redressement et de développement économiques, pourrait considérablement ralentir la croissance cette année et l’année prochaine, a indiqué le rapport.

Présentant la Mise à jour sur les Perspectives de développement asiatiques (ADO) 2022, l’économiste en chef de la BAD, Nguyên Minh Cuong, a noté que l’économie vietnamienne se porte raisonnablement bien malgré les incertitudes qui pèsent sur l’économie mondiale. Le rétablissement des chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales contribuera à stimuler la production agricole cette année, mais les coûts élevés des intrants continueront de limiter le redressement global du secteur agricole vietnamien.

L’affaiblissement de la demande mondiale a considérablement ralenti le secteur manufacturier, l’indice des directeurs d’achat du secteur manufacturier enregistrant en août une légère baisse à 52,7 contre 54,0 en juin. Cependant, les perspectives d’avenir du secteur manufacturier restent optimistes, en particulier compte tenu de forts investissements directs étrangers dans le secteur.

Particulièrement, la mobilité intérieure entièrement normalisée et la levée des restrictions de voyage liées au Covid-19 pour les visiteurs étrangers contribueront à soutenir un rebond robuste du tourisme à l’entrée du deuxième semestre de l’année, stimulant ainsi la croissance globale du secteur des services.

L’augmentation de l’inflation aux États-Unis et dans l’Union européenne a accru les pressions inflationnistes dans le pays. Mais la politique monétaire prudente du Vietnam et un contrôle efficace des prix, notamment en ce qui concerne les carburants, devraient juguler l’inflation à 3,8% cette année et à 4,0% en 2023, inchangé par rapport à la projection de la BAD faite en avril.

La hausse des investissements, la maîtrise de l’inflation et les conditions monétaires et budgétaires expansionnistes devraient stimuler la consommation intérieure, alimentant le redressement économique en cours en 2022. Le rebond de la consommation durant le reste de l’année et la possibilité d’un renchérissement de certaines marchandises sous la gestion du gouvernement peuvent également axacerber les pressions inflationnistes.

Bien que l’environnement des affaires se soit progressivement amélioré au cours des huit premiers mois de 2022, la dynamique d’affaires a commencé à montrer des signes d’essoufflement et le nombre de créations d’entreprises a légèrement fléchi en août, même si leur nombre cumulé a encore augmenté. Cette baisse reflète les difficultés rencontrées dans le processus de reprise des activités, telles que la pénurie de main-d’œuvre et la réduction des nouvelles commandes.

L’économiste en chef de la BAD, Nguyên Minh Cuong a néanmoins souligné que l’accélération par le gouvernement du décaissement des investissements publics, y compris la mise en œuvre du programme de redressement et de développement socio-économique, compensera la baisse des exportations due à l’affaiblissement de la demande mondiale.

En outre, la Banque d’État du Vietnam poursuit toujours une politique monétaire flexible et prudente en maintenant inchangés les taux d’intérêt directeurs, et en même temps en élargissant le programme de bonification des taux d’intérêt pour prêter à faible coût en faveur de l’économie. 

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation