Le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, lors du séminaire. Photo: VGP

 

C’est ce qui ressort d’un séminaire intitulé «La diplomatie économique contribue pour une part importante au développement du pays» tenu le 7 décembre à Hanoi, sous l’égide du ministère des Affaires étrangères.

Lors du séminaire, le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, a souligné certaines réalisations majeures du travail diplomatique pour le développement économique et l'intégration internationale du pays après 35 ans de politique de Renouveau.

La diplomatie économique a contribué pour une part importante à promouvoir l'économie du Vietnam et à renforcer la position du pays sur la scène internationale, à protéger les intérêts légitimes des entreprises nationales et des Vietnamiens d'outre-mer.

Le ministère des Affaires étrangères a participé à l’établissement des relations commerciales avec 224 États et a aidé le gouvernement à cibler des marchés d’exportation importants, permettant de porter la valeur des échanges commerciaux de 2,9 milliards de dollars en 1986 à plus de 500 milliards en 2019.

Les organes chargés des affaires économiques du Vietnam à l’étranger relevant du ministère des Affaires étrangères ont aidé les entreprises nationales à mener des études de marché pour conquérir de nouveaux marchés via l’organisation de différents programmes de promotion commerciale.

La diplomatie économique a contribué pour une part importante à promouvoir l'économie du Vietnam et à renforcer la position du pays sur la scène internationale. Photo: baothoidai

 

La diplomatie économique a également permis de convaincre de plus en plus d’entreprises étrangères de s’implanter au Vietnam et d'injecter 38 milliards de dollars d’IDE en 2019 contre 1,6 milliard en 1986.

Lors de ce séminaire, les participants ont commenté les impacts de la pandémie de COVID-19 sur l’économie mondiale et nationale, et évalué la tendance de délocalisation de certaines chaînes de production et d’approvisionnement mondiales en liaison avec la crise sanitaire.

Ils ont aussi réfléchi à une nouvelle stratégie d’intégration mondiale post-COVID-19 dans laquelle le travail de diplomatie économique devra se renouveler suivant la devise «Construire une diplomatie économique au service du développement, en considérant les habitants et les  entreprises comme la priorité. Protéger les intérêts légitimes de l'État, des entreprises et du peuple vietnamien dans le traitement des différends internationaux».

CPV