Photo d'illustration/TCTC


Actuellement, la Suède, le Danemark et la Norvège sont des pays où la consommation de café par habitant est relativement élevée. Ils se classent même parmi les premiers au monde, après la Finlande.

La Norvège se classe au deuxième rang mondial pour la consommation de café par habitant avec environ 9,9 kg par an. Le Danemark et la Suède se sont  quatrième et sixième, avec respectivement 8,7 kg et 8,2 kg.

Au Danemark, en Suède et en Norvège, le café est principalement consommé sous forme de café noir, sans lait ni sucre, donc la qualité est très importante. Le Brésil est le plus grand fournisseur de café pour la Norvège, la Suède et le Danemark avec respectivement 44%, 40% et 27% des parts de marché.

Le Vietnam exporte principalement du café non torréfié et décaféiné vers la Suède, le Danemark et la Norvège, pour environ 6,8 millions de dollars en 2019. Pendant ce temps, ces pays importent chaque année environ 455 millions de dollars et principalement importés du Brésil et du Honduras.

Les pays nordiques importent principalement des grains d'Arabica et seulement une petite quantité de Robusta. Le  Vietnam exporte principalement du  Robusta, représentant environ 95% de ses exportations de café. 

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, pour promouvoir les exportations nationales de café vers cette région,et attirer les consommateurs, les entreprises doivent se concentrer sur la culture et le développement de la production en association avec un environnement durable.

Conformément à l'EVFTA, 39 produits vietnamiens sont reconnus et protégés par l'UE pour les indications géographiques, dont le café Buon Me Thuot. En plus de développer le marché traditionnel du café, les entreprises peuvent envisager de développer des marques de café de spécialité.

CPV