Les litchis frais vietnamiens en vente dans un supermarché japonais AEON. Photo: VNA

S’exprimant lors d’un webinaire sur les produits agricoles et denrées alimentaires organisé mercredi 2 juin, le responsable a souligné la complémentarité de la structure des exportations et des importations vietnamiennes et japonaises et le fait que les deux pays sont membres de trois mêmes accords de libre-échange.

Le Japon est l’un des premiers importateurs de produits alimentaires au monde, a fait savoir l’expert en commerce international Makoto Nakamura de l’Organisation japonaise du commerce extérieur, ajoutant que les fournisseurs sont notamment les Etats-Unis, le Brésil, la Chine et le Vietnam.

Le marché de vente au détail des denrées alimentaires comprenant les supermarchés et magasins de proximité pèsent environ 409 milliards de dollars, sans compter environ 227 milliards de dollars d’aliments pour les hôtels et restaurants, a-t-il indiqué.

Makoto Nakamura a recommandé aux entreprises vietnamiennes à veiller à répondre aux dispositions requises pour l’exportation vers le Japon telles qu’énoncées dans la Loi sur la sécurité alimentaire ainsi que de la Loi sur l’hygiène de l’environnement du Japon.

CPV/VNA