Le Vietnam attire des investissements belges dans les technologies vertes

Jeudi, 18/03/2021 16:57
La tendance des investissements belges au Vietnam continuera à se concentrer sur les technologies vertes, les produits pharmaceutiques, chimiques et produits connexes, et l'industrie des pièces automobiles.

La Belgique, partenaire important du Vietnam en Europe

Le Vietnam présente des opportunités d’investissement en Belgique

Le Vietnam et la République de Corée coopèrent sur les technologies vertes

Des chefs d’entreprise belges assistant à la cérémonie d'inauguration d'une usine de bois de 10 millions d’USD dans la province de Binh Duong en novembre 2020. Photo: ambassade de Belgique à Hanoï

Riccardo Benussi, directeur du développement commercial pour l'Europe, du cabinet de conseil Dezan Shira & Associates, a partagé avec le journal Kinh te & Do thi (Economie & Urbain) sur la tendance des investissements belges au Vietnam en 2021 et les années suivantes.

Comment évaluez-vous les perspectives d'investissement belge sur le marché vietnamien?

En tant que pays émergent et bénéficiaires des politiques et accords commerciaux, le Vietnam attire des investisseurs occidentaux et d'autres pays asiatiques tels que le Japon, Singapour et la Corée du Sud, et ce bien qu'il ne soit peut-être pas le premier pays de l'ASEAN en termes d'accessibilité des entreprises.

La Belgique comprend la capitale Bruxelles et les régions du nord et du sud de la Belgique - Flandre et Wallonie. Je trouve que la majorité des investissements belges au Vietnam proviennent de la Flandre du Nord ou de Bruxelles. La raison est que la Wallonie compte très peu d'entreprises prêtes à prendre des risques pour investir en Asie, tandis que d'autres deviennent des multinationales.

Les principaux investissements de la Belgique se concentreront en grande partie sur les produits alimentaires et  boissons de haute qualité pour les restaurants, les usines et le commerce de détail.

De plus, je me rends compte que les projets d'investissement belges sont souvent liés à la production de composants automobiles, aux chaînes d'approvisionnement électroniques et aux vêtements.

Les Belges ont créé des sociétés de négoce relativement rapidement car elles voyaient un potentiel commercial au Vietnam, au lieu de créer des bureaux de représentation comme auparavant. Ou, en fonction de la taille, elles mettent en place une organisation de services qui emploie du personnel national et étranger, avec des capitaux et une gestion entièrement étrangers.

La tendance des investissements belges dans ce pays émergent continuera à se concentrer sur les technologies vertes, les produits pharmaceutiques, chimiques et produits connexes, et l'industrie des pièces automobiles.

Comment les politiques du Vietnam dans les domaines d'investissement ci-dessus facilitent-elles l'attraction des investissements étrangers?


En termes de politiques, je prends l'exemple dans le domaine des énergies vertes et énergies renouvelables. Jusqu'en 2017, les énergies renouvelables n'étaient même pas à l'ordre du jour du Vietnam, mais en 2019, votre pays a dépassé la Malaisie et la Thaïlande pour atteindre la plus grande capacité d'installation de panneaux solaires en Asie du Sud-Est.

Riccardo Benussi, directeur du développement commercial pour l'Europe, du cabinet de conseil Dezan Shira & Associates. Photo: Kinhte&Dothi


Cela signifie que les technologies étrangères sont bien accueillies par le gouvernement vietnamien. Une grande partie du succès récent du Vietnam avec l'énergie solaire peut être attribuée aux prix à l'importation (FIT). Les FIT encouragent les investissements dans les énergies renouvelables en garantissant les prix du marché aux producteurs. Concernant les contrats à long terme, les FIT aident à minimiser les risques inhérents à la production d'énergie renouvelable. Le prix FIT a également été révisé et publié peu de temps après que le gouvernement vietnamien a annoncé son intention de doubler sa capacité de production au cours de la prochaine décennie. Cela augmentera la part des énergies renouvelables à 20% pour réduire la dépendance au charbon pour la production d'électricité.

Fin 2019, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a approuvé l'esquisse du plan national de développement de l'électricité VIII, qui devrait être achevé en 2021. Selon ce plan pour la période 2021-2030, vision à l'horizon 2045, développer les énergies renouvelables et attirer les investissements sont deux des principales priorités du Vietnam.

Je pense que les fusions et acquisitions (M&A) sont l'une des meilleures options pour les investisseurs entrant sur ce marché, qui prennent moins de temps et aident les investisseurs à acquérir des actifs, des fournisseurs, des distributeurs... au niveau local. Cependant, nous notons également que les investisseurs peuvent ne pas contrôler totalement la prise de décision.

Quelles sont les opportunités pour les entreprises belges d'investir et d'opérer au Vietnam?


L'Europe est le quatrième marché d'exportation du Vietnam et se classe au deuxième rang des plus grands exportateurs vers le Vietnam. Les fabricants européens d'appareils électroménagers et les marques de vêtements déplacent activement leur production vers le Vietnam et, avec eux, la plupart des fournisseurs européens sont également impliqués dans des processus de fabrication technologiques  plus complexes.

Je pense que les incitations à l'investissement, dont compris les allégements fiscaux, l'accès au crédit et le soutien à la recherche, attireront certainement les investisseurs belges dans un proche avenir./.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation