Le Vietnam aura besoin d’environ 368 milliards de dollars pour atteindre son objectif de zéro émission nette

Samedi, 02/12/2023 12:33
Selon les estimations de la Banque mondiale (BM), d’ici 2040, le Vietnam aura besoin d’environ 368 milliards de dollars pour atteindre son objectif de zéro émission nette.

Energies renouvelables: de nombreuses opportunités pour accueillir de forts flux de transactions

Le Vietnam présente des initiatives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en Asie

leftcenterrightdel
 Le Vietnam aura besoin d’environ 368 milliards de dollars pour atteindre son objectif de zéro émission nette. Photo: VGP

Mobiliser de nombreuses ressources pour développer le marché financier vert
Lors du Sommet des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) de 2021, le Premier ministre Pham Minh Chinh a déclaré que le Vietnam élaborerait et mettrait en œuvre de solides mesures de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre avec ses propres ressources, avec la coopération et le soutien de la communauté internationale, pour atteindre «zéro émission nette» d'ici 2050.

En outre, pour atteindre plus rapidement son objectif à long terme du développement durable, devenir une économie à revenu élevé d'ici 2045, garantissant à tous une vie de qualité tant matériellement que spirituellement, le choix de la croissance verte est inévitable.

Selon les estimations de la Banque mondiale (BM), le Vietnam pourrait avoir besoin d'environ 368 milliards de dollars d'ici 2040 (environ 6,8% du PIB annuel) pour cette mission.

Selon les experts, le marché financier vert constitue un «canal de capitaux» important pour la croissance verte.

Outre les ressources publiques, le Vietnam a mobilisé ces dernières années des ressources du secteur privé et des organisations internationales, à travers la formation et le développement du marché financier vert. À ce jour, le marché financier vert du Vietnam s'est développé avec 3 composantes : crédit vert, actions vertes et obligations vertes.

L'achèvement des mécanismes et des politiques visant à développer les «produits/services financiers verts» ainsi qu' à mobiliser les financements verts des Fonds d'investissement dans le marché boursier est considéré comme une priorité du gouvernement et du monde des affaires.

leftcenterrightdel
 Jusqu’au 30 juin 2023, le solde des prêts verts atteignait près de 528.300 milliards de dôngs, soit environ 4,2% de l’encours total des crédits de l’économie. Photo: Vnbusiness

Selon le ministère des Finances, entre 2019 et 2023, le Vietnam a émis 1,157 milliard de dollars d'obligations vertes. Ce ministère s'est coordonné avec les agences compétentes pour compléter le cadre juridique en la matière.

Selon les données de la Banque d'État du Vietnam, jusqu’au 30 juin 2023, le solde des prêts verts atteignait près de 528.300 milliards de dôngs, soit environ 4,2% de l’encours total des crédits de l’économie. Cependant, c’est un chiffre modeste.

Lors de la conférence «Vision verte du Vietnam et des histoires typiques» tenue la semaine dernière à Hanoï, Tran Hoai Nam, directeur général adjoint de HDBank, a estimé : «à présent, les capitaux financiers internationaux pour le développement vert ne sont plus bon marché, mais à long terme, ces capitaux joueront toujours un rôle important dans l'évolution des obligations et des crédit verts».

De grands défis, mais aussi de nombreuses opportunités
Selon Tran Hoai Nam, le Vietnam peut accéder à des sources de capitaux à taux d’intérêt préférentiel. De nombreuses grandes institutions financières dans le monde et banques commerciales vietnamiennes ont signé des accords sur la coopération et l’engagement de l’augmentation du «quota» des crédits verts.

Le financement verte contribuera non seulement à répondre aux enjeux environnementaux et de développement durable, mais encore à aider les entreprises à améliorer leur cote de crédit, à attirer des capitaux d'investissement, leur permettant de restructurer leurs activités de production et d’affaires, d’améliorer la qualité de leurs ressources humaines et leur productivité du travail.

leftcenterrightdel
 Le développement des énergies renouvelables est axé sur la mise en œuvre des objectifs de réduction des émissions. Photo: tapchimoitruong

La Banque d'État a approuvé le «Projet de développement de la banque verte au Vietnam» ainsi que les programmes d'action du secteur bancaire pour mettre en œuvre avec efficacité la Stratégie nationale sur la croissance verte pour la période 2021-2030, vision à l'horizon 2050.

La Banque d’État prévoit que d’ici fin 2025, le solde des prêts verts devrait atteindre 10% de l’encours total des crédits de l’économie, au lieu de 4,2% comme actuellement.

Tang The Hung, directeur adjoint du Département des économies d'énergie et du développement durable (relevant du ministère de l'Industrie et du Commerce), a estimé que si le zéro émission nette constitue un énorme défi dans le processus de développement économique,  il demeure réalisable. Selon le scénario normal, les émissions totales du Vietnam devraient s'élever à 932 millions de tonnes d'ici 2030, dont 680 millions de tonnes provenant du secteur énergétique.

Selon le Plan national de développement de l'électricité VIII, les émissions d’ici 2030 pourraient atteindre 250 millions de tonnes.

«Le développement des énergsie éolienne et solaire peut attirer des investisseurs potentiels et créer des conditions favorables permettant aux banques de d’accorder des crédits des capitaux aux entreprises. De plus, le monde privilégie actuellement la finance verte au service de développement durable, et cela constituera un critère de compétitivité entre banques dans un avenir proche. Cela aidera le Vietnam à développer son industrie énergétique, dans le but de devenir un centre industriel des énergies propres et un exportateur d’énergies renouvelables en Asie», a dit Tang The Hung.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation