Le Vietnam, destination d'investissement de choix après la pandémie

Jeudi, 21/10/2021 11:18
L’investissement pendant une pandémie est un défi pour les investisseurs du monde entier. Toutefois, le marché vietnamien a surperformé les autres marchés internationaux grâce à la croissance de son PIB en 2020. Malgré les fermetures strictes, les espoirs pour l’économie la plus performante d'Asie augmentent, selon le Bangkok Post.

Passer le point le plus bas

Le taux de vaccination contre le COVID-19 au Vietnam augmente. Photo d'illustration


La pandémie a réduit le taux de croissance élevé atteint au début de 2021, et la croissance du PIB au cours des neuf premiers mois de l'année a été inférieure aux prévisions, avec seulement 1,4%. Cependant, le Bangkok Post a cité M. Maetha Peeravud, vice-président adjoint du groupe thaïlandais de gestion d'actifs BBL, selon lequel l'économie vietnamienne a dépassé le point le plus bas.

«Dans trois à six mois, les perspectives de l'économie vietnamienne sont positives. Le taux de vaccination contre le COVID-19 augmente, car les grandes villes telles que Ho Chi Minh-Ville et Hanoï ont donné la première dose à plus de 90 % de leur population. De plus, le pays a assuré les vaccins pour l'ensemble de la population, dans l'espoir d'obtenir une immunité collective au premier ou au deuxième trimestre 2022», a déclaré Maetha Peeravud.

Géographiquement, le Vietnam est stratégiquement situé pour l'exportation. En mettant l'accent sur l'éducation, les accords de libre-échange et l'amélioration des compétences de la main-d'œuvre, la chaîne d'approvisionnement mondiale accorde une grande attention au Vietnam, à l’image de Samsung, une société manufacturière multinationale sud-coréenne qui produit la moitié de ses téléphones portables au Vietnam.

Vision positive

Photo d'illustration/ĐTCK


Bloomberg prévoit une croissance du PIB   de 7% en 2022, l'une des plus élevées d'Asie du Sud-Est. M. Maetha a souscrit à cette perspective positive, e, soulignant les trois facteurs décisifs.

Premièrement, l'urbanisation entraînera un impact démographique important, à savoir le taux de croissance économique en raison des changements dans la structure de la population par âge. Plus de la moitié de la population vietnamienne de moins de 35 ans est en âge de travailler et contribuera à la croissance économique à long terme. En outre, l'emploi dans l'industrie et les services augmente tandis que celui dans l'agriculture diminue, ce qui indique un déplacement important vers des secteurs générateurs de revenus plus élevés. De plus, la croissance des ventes au détail du pays est constamment au-dessus de 10%, plus que la croissance du PIB, reflétant la hausse des revenus.

Deuxièmement, le Vietnam bénéficie de la croissance de l'industrialisation tirée par les investissements directs étrangers (IDE). Le Vietnam reçoit un solide soutien pour développer des technologies plus avancées et former les travailleurs qualifiés des entreprises technologiques mondiales, ce qui contribuera à son tour à produire davantage de produits haut de gamme.

Les investissements directs étrangers contribuent non seulement à réduire les tarifs et la croissance entre les zones industrielles, mais améliorent également l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, en particulier dans les secteurs de la transformation et de la fabrication. Désormais, le ratio IDE net/PIB au Vietnam est encore plus élevé qu'en Chine ou en Thaïlande, grâce à une stratégie de focalisation sur la diversification en plaçant une usine en Chine et une autre dans d'autres pays en développement comme le Vietnam.

Selon M. Maetha, le troisième facteur contribuant à la croissance du Vietnam est la numérisation. Parallèlement au plan quinquennal, le gouvernement vietnamien s'est également fixé comme objectif que la part de l'économie numérique dans le PIB passe de 5 % en 2019 à 20 % en 2025.

Croissance boursière

Photo d'illustration/VnEconomy


Outre la croissance économique, le marché boursier vietnamien est également en croissance. Jeff Suteesopon, gestionnaire de portefeuille de l'ASEAN et vice-président de l'équipe de gestion de fonds de BBL Asset Management, explique: « la capitalisation de la bourse vietnamienne est d'environ 7.000 milliards de bahts (207,6 millions d’USD) contre 18.000 milliards de bahts (539 millions d’USD), montrant des opportunités de développement ».

Bien qu'il y ait eu des problèmes de liquidité, à présent, en raison de bonnes performances pendant la période COVID-19, le volume quotidien moyen des transactions a considérablement augmenté, de 2.000 milliards de VND à près de 20.000 milliards de VND en 5 ans, dont 80% proviennent d'investisseurs particuliers. En outre, les comptes de courtage sont passés de deux à trois millions en seulement deux ans, contre environ quatre millions en Thaïlande.

Plus important encore, selon M. Jeff Suteesopon, le gouvernement vietnamien essaie de faire passer son marché de «marginal» à «émergent» pour attirer davantage d'investissements. Il a rassuré les investisseurs sceptiques en soulignant que "la politique au Vietnam est très stable, tout comme le dong, surtout ces 3 dernières années, avec une bonne croissance des exportations et de fortes réserves de change."

Phương Đoàn

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation