Le Vietnam devient le principal centre commercial des entreprises britanniques opérant en Asie-Pacifique

Mercredi, 08/09/2021 16:19
Le gouvernement britannique décrit le Vietnam comme une “opportunité importante pour les exportateurs britanniques” car il devient progressivement un grand marché des moyens de production et un marché de consommation en expansion.

Secteur nationale de la santé, une "terre fertile" pour des entreprises britanniques

Le géant de l'hôtellerie britannique IHG salue la dynamique de reprise au Vietnam

Produits aquatiques: L’UKVFTA stimulera les exportations vietnamiennes vers le marché britannique

Mme Michele Wee, directrice générale de Standard Chartered Vietnam. Photo: Vnexpress

Le département du Commerce international  (DIT) a indiqué que les raisons d'exporter vers le Vietnam sont les suivantes: (i) c'est l'un des 20 marchés à forte croissance du DIT; (ii) selon les prévisions il sera l'une des 10 économies à la croissance la plus rapide au cours de la prochaine décennie après avoir dépassé Singapour pour devenir la quatrième économie d'Asie du Sud-Est d'ici 2020 ; (iii) la poursuite de la libéralisation de son économie; et (iv) l'adhésion à l'ASEAN et à la zone de libre-échange AFTA, en tant que bloc régional ou petit groupe de pays influents, un moteur important dans la conclusion d'accords de libre-échange.

D'ici 2020, le Royaume-Uni compte environ 400 projets d'investissement au Vietnam, d’un montant total de 3,7 milliards de dollars, ce qui le classe troisième investisseur étranger du Vietnam. De grandes entreprises britanniques telles que Dragon Capital, Standard Chartered, Diageo, Prudential, AstraZeneca, HSBC et Jardines ont joué un rôle important dans le développement de certains secteurs  notamment la finance, la culture, la santé et l'éducation. En particulier, de nombreuses entreprises peuvent bénéficier de manière significative de l'adhésion potentielle du Royaume-Uni à l’accord CPTPP.

Le Vietnam servira également bientôt de plaque tournante majeure pour le commerce et l'investissement pour accéder à l’accord RCEP, composé de 15 membres, qui devrait entrer en vigueur en 2021. Grâce à cet accord, les entreprises britanniques basées au Vietnam pourront exporter à des taux préférentiels non seulement vers d'autres économies de l'ASEAN, mais aussi vers d'énormes marchés d'Asie du Nord-Est tels que la Chine, le Japon et la Corée du Sud.

Le Vietnam, fort des accords commerciaux régionaux croissants dont il est membre, commence à jouer un rôle important dans la stratégie de diversification de nombreuses entreprises britanniques, connue sous le nom de “Chine + 1”. Ce faisant, le Vietnam bat les principaux rivaux régionaux telles que la Malaisie, la Thaïlande et l'Indonésie, étant en tête en termes d’indice global des coûts de base pour le foncier, les services publics, la rémunération horaire, les impôts sur les sociétés et d'autres intrants. En conséquence, les fabricants britanniques comme la marque de chaussures de mode Ecco, le fabricant de cosmétiques Unilever et le fabricant de produits de santé AstraZeneca se sont établis au Vietnam, ainsi que de grandes entreprises technologiques britanniques qui y ont créé des centres d'externalisation.

L’accord UKVFTA présente une gamme de secteurs offrant des opportunités aux investisseurs britanniques. Par exemple, la réduction des barrières techniques à la prestation de services ouvrira des opportunités pour les sociétés britanniques de services professionnels dans les secteurs de l'ingénierie, de l'architecture et des services financiers... L'expansion prévue des services sera soutenue par les plans du Vietnam pour le développement d'infrastructures de base, notamment ports, aéroports, routes et d'autres formes de transport et de logistique. Les services informatiques britanniques seront également soutenus par les dispositions de l'accord commercial pour la protection de la propriété intellectuelle, en particulier dans le domaine du développement de logiciels qui peuvent trouver des promesses sur un large éventail d'opportunités menées par les entreprises et les consommateurs.

Un autre domaine dans lequel UKVFTA soutient les investisseurs britanniques est la protection des marques grand public, telles que le Scotch Whisky, qui a trouvé une niche solide dans la classe moyenne croissante du Vietnam. Le marché de consommation vietnamien devient de plus en plus important alors que la croissance économique tirée des exportations et des investissements étrangers augmente le pouvoir d'achat des ménages, sur lesquels les entreprises britanniques pourraient envisager de tirer parti, à un stade stratégique, via des plateformes de vente au détail en ligne et hors ligne.

Les services éducatifs sont également un domaine à fort potentiel de croissance pour les prestataires britanniques, domaine que le DIT a activement promu à la fois à Hanoï et à Ho Chi Minh-Ville. Ce soutien comprend la mise en place d'un modèle commercial virtuel pour promouvoir les marques britanniques dans le secteur de l'éducation. Enfin, les énergies renouvelables sont un domaine qui dispose aussi d'un grand potentiel grâce à d'importants investissements en capital et au savoir-faire britanniques./.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation