Le Vietnam reçoit près de 21,3 milliards de dollars d’IDE des pays membres du CPTPP. Photo: baodautu

 

Le CPTPP, entré en vigueur en janvier 2019, devrait contribuer à accroître l'attraction des IDE au Vietnam grâce aux facteurs suivants: engagement à ouvrir des investissements dans les services et la production supérieurs à l'OMC;  engagements institutionnels et  règles de haut niveau, augmentant le niveau de protection des investisseurs étrangers en général et ceux des pays membres du CPTPP en particulier, notamment le mécanisme de règlement des différends entre l'État et  les investisseurs étrangers;  hausse des opportunités d'import/export, de production et affaires, de relations commerciales.

Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, en 2019, première année de mise en œuvre du CPTPP, le Vietnam a attiré près de 9,5 milliards de dollars d'IDE en provenance des pays membres de cet accord, en baisse de près de 36% par rapport à 2018, dont 4,05 milliards de dollars de nouveau capital, en recul de 51,3%, 1,6 milliard de capital supplémentaire (-50,6%) et 4,4 milliards de l'apport en capital et l'achat d'actions (+36,5%).

Notamment, alors que le capital total a diminué, le nombre de nouveaux projets a augmenté de plus de 13% par rapport à 2018. La taille moyenne des nouveaux projets d'IDE des pays membres du CPTPP a fortement diminué par rapport au précédent, de près de 11 millions de dollars/projet en 2018 à 4,7 millions dollars en 2019.

Les IDE du Japon au Vietnam ont connu la plus forte baisse, de près de 9 milliards de dollars en 2018 à plus de 4 milliards (- 52%). Les fonds ont également fortement diminué provenant de sources "traditionnelles" telles que l'Australie (-63 %), la Malaisie (-50%),...

Bien que les capitaux d'investissement provenant de sources "traditionnelles" telles que le Japon, l'Australie, la Malaisie, Singapour aient tous fortement diminué en 2019, les capitaux des nouveaux partenaires de ce bloc, notamment le Canada, le Mexique ou le Brunei, la Nouvelle-Zélande ont connu une hausse, ce qui montre que le CPTPP a un impact positif sur ces nouveaux partenaires.

Expliquant la raison des résultats moyens des IDE depuis l’entrée en vigueur de l’accord, le rapport de la Chambre de l’Industrie et du Commerce du Vietnam (VCCI) a analysé que : en 2018, les IDE du Japon au Vietnam avaient considérablement augmenté grâce à un grand projet,  celui de ville intelligente à Dong Anh, Hanoi, de Sumitomo Coporation d'un capital total de 4,136 milliards de dollars. Ce seul projet représentait près de 30% du capital d'investissement total des pays du CPTPP. En 2019, il n'y avait pas de projet aussi important, une baisse de 35,9% dans le contexte d'une baisse générale de l'attraction des IDE au Vietnam était prévisible.

"Par rapport au sombre tableau de 2019, les résultats des IDE en provenance des pays membres du CPTPP en 2020 sont meilleurs, avec 11,8 milliards de dollars, en hausse de 24,4%. Le CPTPP et les ALE aident le  Vietnam à attirer les IDE transférés de  Chine sous l’influence de COVID-19", a indiqué le rapport.

Au cours de deux années 2019-2020, l'attraction de capitaux d'investissement direct étranger (IDE) des pays parties de l’Accord du Partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) a atteint 21,3 milliards de dollars. Singapour et le Japon sont les plus grands investisseurs avec respectivement 13,5 milliards de dollars et 6,5 milliards.

CPV