Photo d'illustration/Pinterest

Avec un score total de 5.67 sur 10, le Vietnam a gagné trois places. Avec des améliorations significatives en termes d’infrastructures, de bas coûts d'exploitation et d’exonérations importantes de l'impôt sur les sociétés, le Vietnam attire de nombreux investissements étrangers, en particulier dans le secteur industriel.

Ces dernières années, alors que le Vietnam s'intègre de plus en plus à l'international, la demande d'import-export augmente, nécessitant des infrastructures nationales améliorées. Selon l'Office général des statistiques, la valeur totale d'import-export a atteint 543,9 milliards d’USD en 2020, en hausse de 5,1% par rapport à la même période de 2019.

Bien qu'affectée par la pandémie, la croissance du commerce du pays a été évaluée positivement sur la base d'accords commerciaux récemment conclus, dont compris EVFTA (accord de libre-échange UE-Vietnam) et RCEP (accord de partenariat économique régional global). Selon SSI Securities Corporation, le commerce extérieur via les ports maritimes devrait augmenter de 10% en 2021, alimentée par la reprise de l'économie mondiale, les accords commerciaux et la délocalisation de chaînes de production hors de la Chine.

Avec la dynamique de développement rapide actuelle, le potentiel de croissance des ports maritimes et de secteur de la logistique devrait fortement augmenter cette année. Plus précisément, les revenus augmenteraient de 10% en 2021 selon les prévisions du SSI et le secteur continuera de croître d'environ 12 à 14% comme les années précédentes.

Selon Troy Griffith, directeur général adjoint de Savills Vietnam, "le gouvernement vietnamien investit massivement dans les infrastructures et promeut les zones industrielles afin d’attirer des multinationales. Les exonérations fiscales élevées contribuent à assurer une saine concurrence dans la région".

Pour répondre à la demande croissante dans le commerce extérieur, la capacité du secteur des ports maritimes et de la logistique est en cours de modernisation. Avec l'expansion des ports maritimes tels que Cai Mep - Thi Vai et Lach Huyen, le Vietnam attirera de gros cargos qui n’auront plus besoins de se rendre dans les ports de Singapour et de Hong Kong (Chine). Cette année, le port en eau profonde de Gemalink, l’un des 19 plus grands ports du monde, devrait atteindre des taux d'exploitation allant jusqu'à 80% voire 100% avec 1,5 million d'EVP en 2022.

Selon l’Association vietnamienne des entreprises de services logistiques (VLA), le pays compte actuellement environ 30.000 entreprises de logistique dont 4.000  étrangères. Selon la VLA, le secteur de la logistique devrait croître en 2021, dans le sillage du redressement de l'économie mondiale./.

CPV