Photo d'illustration/ Baodautu


M. Hua Quoc Hung, chef du Conseil de gestion des zones franches et industrielles de Ho Chi Minh-Ville (Hepza) a déclaré que jusqu'à présent, Hepza a dépassé son plan annuel d'attraction des capitaux d'investissement avec un montant total de plus de 591 millions d’USD, en hausse de 7% en un an.  

Ce résultat est dû aux investissements  concentrés sur les zones privilégiées par les autorités municipales, dont industries de soutien.

Parmi 11 projets d'IDE nouvellement acceptés, 6 concernent l'industrie de soutien pour la mécanique, l'électronique, le plastique, le caoutchouc...

A cela s'ajoutent des projets  rehaussant leur capital, dont celui de la société japonaise Nikkiso Vietnam qui a augmenté le capital d'investissement de 3 millions d’USD pour développer sa production. Il s'agit d'une entreprise opérant dans   la fabrication de matériel médical.

Parmi les projets d'IDE autorisés par la province de Binh Duong depuis le début de l'année, nombre d'entre eux concernent l'industrie de soutien avec un grand capital d'investissement. Par exemple, le projet de  fabrication de produits en alliage d'aluminium de la société singapourienne Ever Giant International Private Limited, d'un capital enregistré de 20 millions d’USD, celui de Sung Shin Tech Limited (aussi de Singapour), de 30 millions d’USD.

Jusqu'à présent, 86% des IDE à Binh Duong sont dans le secteur manufacturier. En particulier, de nombreux projets des industries auxiliaires dans des secteurs tels que l'électricité, l'électronique, la mécanique, la pharmacie, la chimie...  intéressent de nombreux investisseurs.

Selon le comité de gestion des zones industrielles de Dong Nai, la majorité des projets d'IDE nouvellement agréés depuis le début de l'année concernent des industries de soutien. De nombreux projets supplémentaires appartiennent aussi à ce secteur, tells que le projet de la Sarl Schaffler Vietnam et de Chang Shin Vietnam…

Un représentant du Conseil de gestion du parc de haute technologie de Ho Chi Minh-Ville a déclaré que  fin octobre dernier, cette unité avait signé un accord avec le Conseil de gestion des zones industrielles et  zones franches des provinces du Pôle économique clé du Sud, qui vise à former un réseau d’appui aux PME dans l'industrie de soutien.

Selon Okada Hideyuki, président de l'Association des entreprises japonaises à Ho Chi Minh-Ville, à la fin de cette année ou au début de l'année prochaine, lorsque le Covid-19 sera repoussé, la vague d'investissements japonais vers le Vietnam s'accentuera.

"Les industries de soutien pour la fabrication de machines, l'électronique, le traitement... seront la cible des entreprises japonaises", a-t-il déclaré./.

CPV