Photo d'illustration/CafeF


Les États-Unis restent le premier débouché avec près de 24% du total. La crevette vietnamienne présente un avantage concurrentiel par rapport à celle de l'Inde et l'Équateur grâce à une stabilisation plus rapide de la production après l'épidémie de COVID-19.

Entre janvier et septembre, les exportations de crevettes vers le marché américain ont atteint plus de 634,4 millions de dollars, en hausse de 33% par rapport à la même période l'an dernier. Les États-Unis sont considérés comme le marché le plus stable.

En Union européenne(UE), les restaurants et   services alimentaires rouvrent progressivement. Le secteur touristique a également commencé à redémarrer. Pendant ce temps, les ventes au détail ou en ligne continuent d'augmenter et la demande de crevettes pour ce segment serait en hausse pour les  vacances et fêtes de  fin d'année.

Après une diminution observée les mois précédents, les exportations de crevettes du Vietnam vers l'UE ont rebondi au troisième trimestre   grâce à l'accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA), qui est entré en vigueur début août. Les exportations de crevettes vers ce marché se sont élevées à plus de 371 millions de dollars en 9 mois, + 2,3%.

L'UE est un marché avec de bonnes marges bénéficiaires sur lequel de nombreuses entreprises se concentreront ces derniers mois de l'année. Les exportations vers ce marché d'ici la fin de l'année devraient continuer d'augmenter.

Avec des signaux positifs observés au cours des 9 premiers mois de cette année, les exportations nationales de crevettes devraient progresser de 9,8% pour atteindre 3,7 milliards de dollars sur toute l'année 2020.

CPV