Le fruit du dragon à chair rouge de Vinh Phuc a déjà été exporté vers différents pays asiatiques dont le Japon. Photo: Vnexpress

Afin d'aider les entreprises nationales à mieux exporter leurs marchandises, ces derniers temps, le Bureau chargé des affaires commerciales du Vietnam au Japon s'est concentré sur  des activités de connexion avec des importateurs et chaînes de distribution du pays du Soleil-Levant.


Selon cet organe, les produits agro-alimentaires du Vietnam sont de plus en plus populaires et appréciés au Japon, répondant non seulement à la demande japonaise croissante, mais encore aux besoins croissants de la communauté vietnamienne de ce pays d’Asie de l’Est, estimée à 500.000 personnes en 2021.

L'hygiène et la sécurité sanitaires sont toujours la première des préoccupations des consommateurs japonais. Clairement, assurer la bonne qualité des produits doit demeurer la priorité et constitue aussi la clé pour les succès des fournisseurs vietnamiens sur ce marché exigeant.

A noter que les consommateurs japonais sont aussi très sensibles à la variation constante des prix de vente des produits. En particulier, les importateurs japonais apprécient toujours la stabilité des prix et de l'approvisionnement de leurs partenaires, a recommandé le Bureau chargé des affaires commerciales du Vietnam au Japon.

Grâce aux tarifs préférentiels des accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux conclus avec le Japon, les perspectives des exportations vietnamiennes, de produits agro-alimentaires notamment, vers le Japon s’avèrent très positives ces prochains mois et années. Ce 1er semestre, en dépit des impacts de l’épidémie, les exportations vietnamiennes de produits agro-alimentaires vers le Japon ont connu une croissance exceptionnelle en variation annuelle.

CPV