La vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh présente un rapport à l'Assemblée nationale sur l'approbation de l'EVFTA dans la matinée du 20 mai. Photo: Hoang Phong


Soumettant à l'Assemblée nationale (AN) pour l’approbation de l’EVFTA lors de la séance d'ouverture de la 9e session de l’AN (14e législature), dans la matinée du 20 mai, la vice-présidente Dang Thi Ngoc Thinh a déclaré que l'EVFTA aura des impacts positifs, créant des opportunités pour le commerce bilatéral, les investissements de l'UE vers le Vietnam et vice versa.

Selon elle, le défi majeur pour l'économie vietnamienne est la pression de la concurrence pour les biens et services de l'UE. Cet accord comprend des règles et réglementations strictes sur les procédures d'investissement, les douanes, les avantages commerciaux ... qui sont à la fois des défis et des opportunités pour le Vietnam de perfectionner les institutions de son économie de marché et de réformer ses procédures administratives.

Du point de vue de l'agence de vérification, Nguyen Van Giau, président de la Commission des affaires étrangères de l’AN, a demandé au gouvernement d'évaluer  plus en détail l'impact de l'accord post-pandémie, en particulier les difficultés et   défis causés par le COVID-19 sur la politique, l’économie, le commerce, notamment la croissance du PIB, les recettes budgétaires, la structure de l'industrie, le rétrécissement du marché et les pertes d'emplois.

En outre, l'agence de vérification a   demandé au gouvernement de clarifier son engagement à prendre des mesures non tarifaires dans le domaine des produits pharmaceutiques et des équipements médicaux; l'ouverture pour les sous-traitants de l'UE à participer aux paquets d'approvisionnement en médicaments; l’impact du Brexit sur les engagements de l’accord,…

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Tran Tuan Anh, a jugé que l'EVFTA serait une opportunité pour les entreprises de rétablir leur production après le COVID -19. Les entreprises vietnamiennes auront la possibilité d'accéder à de nouvelles chaînes d'approvisionnement pour remplacer les chaînes  traditionnelles qui ont été perturbées ou gelées par l’épidémie. En outre, le marché d'exportation des entreprises vietnamiennes a également la possibilité de s'étendre et de se diversifier, réduisant ainsi la dépendance à l'égard d'un certain groupe de marchés.

Le gouvernement devrait quantifier l'impact de cet accord dans le contexte de  flambées de la pandémie, prévoir les tendances du développement économique international ... dans le plan de mise en œuvre de l'EVFTA après son entrée en vigueur, a ajouté le ministre Tran Tuan An.

Selon l'évaluation du gouvernement, cet accord permettra d’augmenter le PIB du Vietnam de 2,18 à 3,25% les 5 premières années de mise en œuvre; de 4,57-5,3%  les 5  années suivantes et de 7,07-7,72%   les 5 années suivantes. L'UE est le deuxième plus grand marché d'importation au monde et est actuellement le deuxième   marché à l'export du Vietnam, après les États-Unis. Grâce à cet accord, le Vietnam pourra accéder à un marché de plus de 500 millions d'habitants, d’un PIB d'environ 15.000 milliards de dollars, soit 22% du PIB mondial.

Le ministre Tran Tuan Anh a expliqué à l'Assemblée nationale au sujet de l'EVFTA le matin du 20/5. Photo: Hoang Phong


Les engagements d'ouverture de marché de l'EVFTA aideront le chiffre d'affaires à l'exportation du Vietnam vers l'UE à augmenter de près de 43% d'ici 2025, de 44,4% d'ici 2030.

Les importations en provenance de l'UE augmenteront de 33,06% en 2025 et de 36,7% en 2030. L'EVFTA contribuera à diversifier le marché domestique afin de ne pas dépendre d'un certain nombre de marchés.  Cela pourrait être un levier pour inciter d'autres partenaires à renforcer leurs relations commerciales et d'investissement avec le Vietnam.

En termes de main-d'œuvre, l'EVFTA devrait permettre de créer environ 146.000 emplois supplémentaires par an. Cet accord devrait également réduire les taxes à l'importation et à l'exportation de plus de 2.500 milliards de dongs, mais augmenter les recettes intérieures d’environ 7.000 milliards de dongs entre 2020 et 2030.

En ce qui concerne la sortie du Royaume-Uni de l'UE, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Tran Tuan Anh, a informé que lorsque l'EVFTA a été signé, le Royaume-Uni était toujours membre de l'UE. En vertu de l'accord sur le Brexit, le Royaume-Uni disposera d'une "période de transition" avant de quitter officiellement l'UE. Ainsi, lorsque l'accord entrera en vigueur et pendant la "période de transition", le Royaume-Uni bénéficiera toujours des engagements du Vietnam envers l'UE dans le cadre de l’EVFTA et vice versa.

Le maintien des relations de libre-échange avec le Royaume-Uni après sa sortie de l'UE contribuera à renforcer le commerce bilatéral, tandis que ce pays est le troisième partenaire commercial du Vietnam en Europe avec une croissance moyenne annuelle du chiffre d'affaires du commerce de 17,8%.

Par conséquent, M. Tuan Anh a demandé à l'Assemblée nationale d'approuver l'EVFTA et  également convenir d'appliquer l'accord auprès du Royaume-Uni jusqu'à la fin de la période de transition le 31 décembre 2020, et de pouvoir le prolonger à 24 mois. Après la période de transition, afin d'éviter des perturbations commerciales, les organes concernés de deux pays  discuteront de la possibilité de négocier et conclure un accord de libre-échange sur la base de l’EVFTA.

Selon les prévisions, l’AN devrait voter la ratification de l’EVFTA le 28 mai.


Phương Đoàn