Moto cargo électrique et station d'échange de batterie automatique développés par Selex Motors. Photo: advertisingvietnam

Selex Motors, pionnier dans le domaine des véhicules électriques intelligents, a réussi à lever 2,1 millions de dollars lors d'un tour de table  mené par Touchstone Partners. Ce cycle comprenait également la participation d'investisseurs tels que ADB Ventures - le fonds de capital-risque de la Banque asiatique de développement et Netrans - l'un des fonds de capital-risque sud-coréens les plus actifs au Vietnam.

"Selex possède tous les facteurs que nous recherchons dans le choix d'une startup avec des fondateurs bons et expérimentés, s'efforçant toujours de trouver des solutions technologiques aux gros problèmes au Vietnam, en particulier en abordant les questions liées à l'environnement et au changement climatique", a déclaré Mme Ngo Thuy Ngoc Tu, co-fondatrice de Touchstone Partners.

Cette startup a été fondée en 2018 par Nguyen Huu Phuoc Nguyen, Nguyen Trong Hai et Nguyen Dinh Quang. Selex dispose de trois avantages compétitifs qui sont des véhicules électriques conçus à des fins logistiques, capables de transporter des charges plus lourdes et plus volumineuses que les voitures particulières classiques. Deuxièmement, Selex peut proposer des produits à des prix compétitifs et économiser jusqu'à 50% sur les coûts de maintenance et 25% sur les coûts de carburant grâce à une maîtrise de la conception et de la technologie. Troisièmement, la solution unique d'échange de batterie permet de raccourcir le temps de charge maximal à moins d'une minute, garantissant ainsi la commodité et réduisant les "temps d'arrêt" pour les clients lors de l'utilisation.

"Le capital reçu lors de ce cycle d'investissement sera utilisé pour étendre les activités de recherche et développement (R&D), augmenter la production dans une nouvelle usine dans la région de Hanoï et commencer à mettre en service les produits de l'administration officielle. Avec la mise en place d'une nouvelle usine, la société prévoit également de s'étendre aux pays d'Asie du Sud-Est dans un avenir proche", a déclaré un représentant de Selex.

Le 12 janvier 2022, la plateforme de commerce social ON avait également annoncé la levée réussie de 1,1 million de dollars lors d'un tour de table mené par le Fonds de capital-risque Touchstone Partners. ON est une plateforme de vente sans capital lancée début 2021 au Vietnam par Nguyen Hoang Giang, Luu Tien Dung et Nguyen Tien Minh.

Selon  Nguyen Hoang Giang, ON a été créé dans l'espoir de créer une valeur positive pour la communauté, en aidant les gens à commencer à vendre et à gagner un revenu supplémentaire facilement et durablement avec des produits de qualité provenant de fournisseurs réputés. Avec le capital levé lors de cette ronde, ON continuera à développer des capacités technologiques, à améliorer l'expérience utilisateur et à étendre son marché aux provinces du Vietnam.

Aux côtés de Touchstone Partners, des fonds de capital-risque tels que VinaCapital Ventures (V2) du groupe VinaCapital et Mekong Enterprise Fund IV de Mekong Capital ont également annoncé le soutien à de nombreuses startups au Vietnam en 2021, en mettant l'accent sur les domaines de la technologie, de la consommation, de la vente au détail…

Selon un récent rapport publié par Nextrans, en 2021, les investissements versés aux startups vietnamiennes ont fortement augmenté, atteignant plus de 1,3 milliard de dollars. Les secteurs "chauds" attirant beaucoup de capitaux d'investissement comprennent la fintech, les jeux, l'éducation, la santé et le commerce électronique. A ce jour, le Vietnam compte environ 3.800 startups dont 4 "licornes" (VNG, VNLife, MoMo, Sky Mavis) et 11 startups valorisées à plus de 100 millions de dollars (Tiki, Topica Edtech...).

Les experts prédisent que cette vague d'investissements dans les startups vietnamiennes va continuer   cette année car le Vietnam est un marché émergent à grande échelle avec une population de 100 millions d'habitants, une économie en forte croissance, dont découlent de nombreux "points de friction" dans tous les domaines, notamment la logistique, la santé, l'éducation, la finance, l'assurance... créant une "terre fertile" pour les startups.

De plus, la vague actuelle de startups au Vietnam est déjà la troisième génération, les fondateurs ont beaucoup d'expérience dans la levée de fonds, la gouvernance, la maîtrise des nouvelles technologies, ont un bon mélange d'accès aux qualifications internationales et d'expérience locale. Les universités et les grandes entreprises ont également aidé à former et à fournir une main-d'œuvre technologique de haute qualité./.

CPV