"Miracle" des exportations vietnamiennes vers le Royaume-Uni grâce à l'effet de levier de l'UKVFTA

Mardi, 04/01/2022 23:48
Après l’entrée en vigueur de l'accord de libre-échange Vietnam - Royaume-Uni (UKVFTA), les exportations nationales vers le marché britannique en 2021 ont connu un "miracle", notamment dans le contexte de pandémie de Covid-19, de baisse de la demande du marché et de crise des conteneurs.

L'accord UKVFTA favorise les exportations de téléphones, de chaussures et d'acier vers le Royaume-Uni

Promulguer des tarifs d’importation et d'exportation préférentiels pour mettre en œuvre l'UKVFTA

Approbation du plan de la mise en œuvre de l'UKVFTA

Au cours des 11 premiers mois de 2021, les exportations de produits sidérurgiques vers le Royaume-Uni ont augmenté de 1.183% par rapport à la même période en 2020. Photo: Congthuong

Nguyen Canh Cuong, conseiller du Bureau commercial du Vietnam au Royaume-Uni a eu un échange avec le journal Cong thuong sur les résultats exceptionnels obtenus dans les relations de coopération entre les deux pays en 2021.

Réalisations

Après un an d'entrée en vigueur temporaire de l'UKVFTA, les échanges commerciaux entre le Vietnam et le Royaume-Uni ont connu une bonne croissance. Selon les données des Douanes vietnamiennes, au cours des 11 premiers mois de 2021, le commerce bilatéral a atteint plus de 6 milliards d’USD, en hausse de 17% en un an, avec le Vietnam affichant un excédent commercial de 4,46 milliards d’USD.

Plus précisément, les exportations  nationales vers le Royaume-Uni se sont établies à 5,24 milliards d’USD (+15,6%). La plupart des produits d’exportation du Vietnam vers le Royaume-Uni ont enregistré un bond de leur chiffre d'affaires. Les produits sidérurgiques arrivaient en tête (+1.183%), suivi du caoutchouc (+82,3%); des produits agricoles (+70,8%); des produits en vannerie (+60,3%); du poivre (+48%); des véhicules et pièces détachées (+35,3%); des céramiques (+35,2%); des machines-outils et pièces de rechange (+21%).

Dans le contexte de pandémie de Covid-19 entraînant une baisse de la demande du marché et de la crise des conteneurs qui dure depuis début 2021, les résultats à l'exportation des entreprises vietnamiennes pour toute l'année 2021 peuvent être qualifiés de "miracle".

L'accord UKVFTA a joué un rôle de solide levier. Grâce à la réduction de la taxe à l'importation à 0% depuis le 1er janvier 2021, de nombreux produits présentent des avantages concurrentiels exceptionnels sur le marché britannique par rapport à leurs homologues en provenance de Chine, de Thaïlande, Malaisie, Indonésie et de nombreux autres pays. La raison principale est que ces pays n'ont pas d'accord de libre-échange (ALE) avec le Royaume-Uni.

En sens inverse, les exportations britanniques vers le Vietnam en 11 mois ont atteint 778,18 millions d’USD (+27,3%). Les produits importés du Royaume-Uni avec les taux de croissance les plus élevés sont les métaux communs (637%); les téléphones et accessoires (184%); les matières premières pour les industries du textile et de la chaussure (38,1%); les produits pharmaceutiques (34,2%);  les voitures CBU de toutes sortes (23,1%).

La croissance du commerce attendue pour 2022 devrait être positive. L’économie britannique se redresse, à quoi s’ajoutent les efforts des entreprises vietnamiennes et la mise en œuvre des programmes nationaux de promotion du commerce.

Opportunités offertes par l’UKVFTA

Actuellement, le gouvernement britannique a activement mis en œuvre la stratégie commerciale "Global Britain" pour promouvoir les exportations. Le Royaume-Uni est également prêt à ouvrir le marché intérieur de manière "réciproque" avec des partenaires étrangers par le biais d'ALE.

De plus, le pays devrait promouvoir la négociation d'ALE avec 19 pays ou l'union des nations, avec la priorité donnée aux principaux partenaires commerciaux tels qu’UE, États-Unis, Japon et Inde. Dans le même temps, il préconise d'hériter de tous les ALE de l'UE en vigueur sur la base d'un consensus avec les signataires de ces pays, y compris l’EVFTA.

En outre, le Royaume-Uni est également déterminé à adhérer à l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), ce qui signifie que le pays est prêt à ouvrir son marché à de nombreux produits des 11 pays parties de cet accord en échange d'un accès préférentiel au marché pour les produits d'exportation britanniques. De nombreux produits vietnamiens sur le marché britannique devraient alors concurrencer de puissants concurrents des pays du CPTPP.

Par conséquent, selon M. Nguyen Canh Cuong, les entreprises vietnamiennes doivent rapidement profiter des opportunités offertes par l’UKVFTA. En particulier, les entreprises doivent organiser la production selon les normes britanniques et européennes, et développer activement des relations clients avec de grands groupes de distribution tels que Tesco, Sainburry, Whole Foods, Waitrosse, Mark & Spencers, Liddle, Cosco, Aldi, Strada, Westmill.

Il faut aussi être proactif en matière de technologie de conservation et de transport des produits agricoles par voie maritime; faire bon usage des politiques de crédit préférentielles et des services d'évaluation et de vérification du crédit des clients des banques britanniques./.

Thuy Hanh

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation