La journaliste Julia Chatterley et Mme Le Thi Thu Thuy. Photo: vietnamnet

 

Le 17 juillet, lors du programme économique «First Move» de CNN, Mme Le Thi Thu Thuy, vice-présidente de Vingroup, a été interviewée par la journaliste Julia Chatterley, qui a de nombreuses années d'expérience dans le secteur des finances d'entreprises dans de nombreuses grandes agences de presse telles que CNBC, Bloomberg.

Julia Chatterley s’est déclarée «surprise et impressionnée» par les réalisations du groupe vietnamien Vingroup ainsi que par les mesures prises en réponse à la première vague de pandémie au Vietnam. «Le Vietnam a pris des mesures complètement différentes par rapport à de nombreux autres pays dans le monde pour faire face à l'épidémie», a-t-elle dit.

L'économiste en chef de la Banque mondiale au Vietnam, M. Jacques Morisset, avait partagé ceci avec la presse vietnamienne : «Bien que je ne sois pas vietnamien, je suis également très fier de voir que les médias internationaux aient rendu compte en permanence des réalisations du Vietnam».

Lorsque le Vietnam était sur la bonne voie pour se remettre après la distanciation sociale nationale en avril, le vice-président de Maybank Kim Eng avait déclaré sur le programme TV «Bloomberg Daybreak : Asia» que le Vietnam «aurait certains avantages dans la reprise du marché du travail grâce à une adaptation rapide aux nouvelles tendances».

Le célèbre magazine économique américain Forbes a écrit dans un article que « la pandémie de COVID-19 ne peut pas affaiblir la force du Vietnam dans l'externalisation du développement logiciel». Forbes a également affirmé que le Vietnam est un point positif en termes de résilience mentale ainsi que de capacité technologique.

Un grand affiche sur la prévention de la propagation du nouveau coronavirus à Hanoi. Photo : VNA


«La pandémie peut perturber le monde, mais le Vietnam dispose de tous les facteurs nécessaires pour maîtriser le virus, stabiliser son économie, développer la technologie et l'innovation". Telles sont les conclusions - sur l'industrie de l'externalisation informatique du Vietnam - de Mme Anna Frazzetto, directrice de la technologie numérique chez Harvey Nash, citée par Forbes.

Le Vietnam a été reconnu comme un «miracle asiatique» par des médias internationaux, lorsqu'une série de journaux a continuellement rendu compte des réalisations du pays après la deuxième vague d'épidémie en juillet.

Par exemple, Spoutnik (Russie) a comparé l'économie vietnamienne à une «aube montante» alors que d’autres économies d'Asie du Sud-Est «chutent». Lorsque certains pays sont pris dans le «piège du revenu intermédiaire» - qui réduit leur compétitivité en raison de la hausse des coûts de la main-d’œuvre et du niveau de vie -, le Vietnam devient plus compétitif grâce à ses politiques efficaces dans la réponse à la pandémie. 40% des entreprises souhaitant développer leur production en Asie du Sud-Est ont choisi le Vietnam comme destination attractive.

Pour la période de reprise post-pandémie, les experts internationaux ont tous donné des prévisions de croissance optimistes pour le Vietnam. Selon The Business Times (Singapour), le secteur des services (hors du tourisme) a progressivement rattrapé la tendance à la reprise. En outre, les secteurs de l'industrie et de la construction continueraient d’arriver à la tête parmi les secteurs de l’économie nationale dans la reprise économique du pays.

Selon The Business Times, les secteurs de l'industrie et de la construction continueraient d’arriver à la tête parmi les secteurs de l’économie nationale dans la reprise économique du pays. Photo: VNA


Le Vietnam sera l’un des rares pays au monde à enregistrer une croissance économique positive en 2020 malgré un effondrement mondial du commerce, du tourisme et des investissements, a écrit l’Asia Times dans un article paru le 20 novembre.

Selon le rapport économique semestriel sur le Vietnam publié en décembre par la Banque mondiale, cette dernière a indiqué que le Vietnam devrait connaître une croissance de 2,8% en 2020, et d’environ 6,8% en 2021. Le rapport a suggéré que les investisseurs étrangers continuent d’investir et/ou de transférer leurs activités de production au Vietnam en raison de la bonne gestion de la pandémie par le pays.

Le South China Morning Post a publié le 19 octobre un article de Shireen Muhiudeen, fondatrice de Corston-Smith Asset Management à Kuala Lumpur, qui a suggéré à d’autres pays de changer de mentalité s’ils veulent suivre l’exemple du Vietnam pour attirer les investissements étrangers. La mise en œuvre proactive par le gouvernement vietnamien de politiques d’investissement favorables aux entreprises, ainsi que l’abondante réserve de jeunes travailleurs   ont contribué à attirer les IDE d’autres pays, avec le Japon comme l’un des nouveaux investisseurs dans le prometteur secteur énergétique du Vietnam, a constaté l’auteure.

Dans un article publié le 1er octobre sur le site web Asia Times  (https://asiatimes.com/2020/10/vietnam-an-outlier-during-covid-19-pandemic/), l’auteur a prévu que l'économie vietnamienne devrait bientôt voir des signes positifs grâce au contrôle de l'épidémie de COVID-19, ce qui est peu probable dans de nombreux pays qui doivent encore faire face au COVID-19. Le Vietnam est une étoile montante dans l'économie régionale et même mondiale, ouvrant la voie pour qu’il devienne un pays à revenu élevé d'ici 2045, a prévu l’article.

«Un air de confiance est revenu dans les rues. Le Vietnam peut désormais être fier d’avoir vaincu le coronavirus à deux reprises (en mars et en juillet)», a cité The Telegraph. Photo: thuonghieu&phapluat


Le 27 septembre, The Telegraph (Royaume-Uni) a publié un article saluant le succès du Vietnam dans le contrôle de la récente deuxième vague de coronavirus. «Un air de confiance est revenu dans les rues. Le Vietnam peut désormais être fier d’avoir vaincu le coronavirus à deux reprises (en mars et en juillet)», conclut l'article.

L'article intitulé "Le Vietnam est-il le prochain miracle asiatique?" du quotidien américain The New York Times a apprécié les efforts du gouvernement vietnamien pour que le Vietnam obtienne  le meilleur score pour la qualité de ses infrastructures parmi les pays d'un niveau de développement similaire. Le Vietnam a maintenu des taux de croissance de ses exportations d’environ 20% pendant trois décennies. Même en 2010, lorsque le commerce mondial a diminué, ses exportations ont augmenté de 16%. En particulier, ces cinq dernières années, les IDE ont représenté en moyenne plus de 6% du PIB national, le taux le plus élevé parmi les pays émergents.

Pendant toute l’année, le Vietnam a été mentionné à plusieurs reprises par les médias internationaux comme un symbole de choses nouvelles et positives dans la sombre situation économique mondiale. On espère que le pays continuera d’affirmer sa position sur la scène internationale avec des images telles «aube montante», «étoile brillante», «miracle asiatique», «terrain potentiel»…

CPV