L'EurAsian Times a récemment cité le rapport de l'Economist Intelligence Unit (EIU) - une division d'analyse et de recherche de l'Economist Group - selon lequel le Vietnam a dépassé la Chine et l'Inde pour devenir la destination la plus attrayante des investissements directs étrangers (IDE) en Asie.

Le rapport de l'EIU a déclaré que le Vietnam est devenu un nouveau centre de fabrication à bas coût dans la chaîne d'approvisionnement en Asie. Les facteurs qui aident le Vietnam à se démarquer des autres pays de la région comprennent des incitations pour les entreprises internationales à ouvrir des usines de haute technologie, une main-d'œuvre abondante et à bas coût, ainsi que les opportunités offertes par les accords de libre-échange.

"Le Vietnam a obtenu des scores plus élevés que l'Inde et la Chine en matière de politique des IDE et de contrôle du commerce et des échanges internationaux", indique le rapport de l'EIU. "Le score du marché du travail du Vietnam est également plus élevé que celui de l'Inde. Avec une population de 1,38 milliard d'habitants, l'Inde est toujours derrière le Vietnam - un pays de 97,34 millions d'habitants".

Le rapport de l'EIU prévoit de belles perspectives pour le Vietnam dans les mois et années  à venir. "L'adhésion à des accords de libre-échange prouve que le Vietnam a une position forte dans les relations commerciales, réduisant ainsi les coûts d'exportation", commente le rapport.

Selon Ruchir Sharma, stratège sur les marchés émergents chez Morgan Stanley, au Vietnam, la part de 6% de l'IDE dans le PIB est la plus élevée parmi les pays émergents. Après 2013, la hausse des coûts de main-d'œuvre en Chine a entraîné une baisse des entrées d'IDE et un détournement vers d'autres pays asiatiques, dont le Vietnam.

Selon le Département des investissements étrangers, en 2020, le total des investissements étrangers au Vietnam atteindra 28,53 milliards de dollars. Bien que ce chiffre ne soit que 75% de celui à la même période de 2019, il est toujours considéré comme une grande réussite pour le Vietnam dans le contexte de pandémie de Covid-19, qui a un impact lourd sur la majeure partie de l'économie mondiale.

En juillet 2020, The Economist, également membre de l’Economist Group, a déclaré que le Vietnam bénéficiait autrefois grandement de la croissance du commerce mondial.

"Le développement stable de son économie aide le Vietnam à devenir plus attrayant aux yeux des investisseurs étrangers. Par ailleurs, la Banque d'État maintient un dông stable face au dollar américain, le crédit bancaire est resserré, l'inflation demeure à un niveau bas... sont autant de facteurs qui aident le Vietnam à gagner la confiance des investisseurs", a souligné The Economist.

Auparavant, le rapport Nation Brands 2020 de la société britannique de valorisation de marques Brand Finance avait également déclaré que le Vietnam était en train de devenir un nouveau "paradis" de production en Asie du Sud-Est.

"Le Vietnam a enregistré un nombre étonnamment bas d'infections et de décès dus au Covid-19 et est devenu l'une des principales destinations manufacturières d'Asie du Sud-Est. Le Vietnam devient de plus en plus une destination attrayante pour les investisseurs, en particulier les entreprises américaines qui souhaitent déplacer leur production hors de Chine pour éviter les conséquences de la guerre commerciale américano-chinoise", a évalué Brand Finance.

Selon Brand Finance, le Vietnam est le pays ayant la plus forte augmentation de la valeur de la marque nationale au monde en 2020, ce qui va à l'encontre de la tendance mondiale à la baisse due à la crise sanitaire./.

CPV