Photo d’illustration/siecledigital.fr

Lors de l’évènement, les investisseurs sud-coréens ont exprimé leur intention de venir au Vietnam pour sonder les possibilités d'investir dans le secteur de la fabrication de semi-conducteurs.

Do Nhat Hoang, directeur du Département des investissements étrangers (ministère du Plan et de l'Investissement) a souligné qu'il n'y a pas beaucoup d'entreprises de fabrication de semi-conducteurs dans le monde. C'est donc un secteur revêtant un intérêt particulier.

Concernant la réglementation en termes de lutte contre le Covid-19 et d'entrée dans le pays, M. Hoang a déclaré que "nous ferons rapport au gouvernement pour un mécanisme spécial lié à l'isolement et à l'entrée".

Par le passé, le Vietnam a autorisé à entrer sur le sol vietnamien une délégation du groupe Samsung et une délégation d'entreprises autrichiennes.

"Nous nous félicitons vivement des projets sud-coréens, en particulier dans les hautes technologies. Les deux pays ont signé un ALE, par conséquent la direction pour attirer les investissements est dans le sens de l'opt-out, autrement dit, les investisseurs sud-coréens peuvent investir en dehors des zones interdites".

Le vice-ministre du Plan et de l'Investissement, Tran Duy Dong, a informé qu'en 2020, malgré l'épidémie de Covid-19, la Corée du Sud a investi au Vietnam près de 4 milliards d’USD, se classant au 2e rang des pays et territoires investissant au Vietnam.

A la fin du premier trimestre de 2021, avec plus de 9000 projets d'investissement valides au Vietnam, totalisant plus de 71,5 milliards d’USD, la Corée du Sud arrive en tête en termes de capital et de nombre de projets.

En outre, ces derniers temps, le Vietnam a continué de perfectionner ses institutions, l'environnement d’investissement et des affaires. En particulier, les Lois amendées sur l'investissement, sur les entreprises et sur l'investissement en partenariat public-privé (PPP) entrées en vigueur le 1er janvier dernier, ainsi que les décrets et circulaires ont contribué à la formation d'un nouveau cadre juridique pour les investissements et les activités commerciales.

Le Vietnam met également en œuvre des activités de promotion des investissements, en accordant la priorité aux projets dotés de technologies avancées,  économes en terres, en énergie, dotés d’une gouvernance moderne et à haute valeur ajoutée, à ceux appliquant les avancées scientifiques et technologiques de la 4e révolution industrielle ainsi qu’à ceux ayant  un impact positif sur les entreprises nationales, reliés à  la production mondiale et aux chaînes d'approvisionnement.

Ce sont aussi les atouts des entreprises sud-coréennes, a déclaré vice-ministre Tran Duy Dong, pour qui "cette coopération d'investissement est complémentaire et mutuellement bénéfique".

Selon le Département des investissements étrangers, le nombre d’investisseurs sud-coréens intéressés par le marché vietnamien est en augmentation, en particulier dans les secteurs de l'industrie manufacturière, de l'immobilier, de la haute technologie et du développement vert./.

CPV