Un journal américain: Le Vietnam a obtenu des réalisations économiques incroyables en 40 ans

Jeudi, 06/10/2022 10:46
Le Vietnam a obtenu des réalisations économiques incroyables ces 40 dernières années, ce qui en fait une destination attrayante pour les IDE, selon le magazine américain The Diplomat.

Le Vietnam sert de "rampe de lancement" pour l'Asie

Des médias étrangers apprécient les perspectives économiques du Vietnam

Asia Times: le Vietnam "tresse un nid pour les aigles", les entreprises étrangères sont optimistes

leftcenterrightdel
Photo d'illustration: VTV 

Le Vietnam est toujours considéré comme un pays qui maintient la stabilité macroéconomique. Il s’agit du fondement de la bonne croissance économique de cette année.
 
Les investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam ont augmenté de manière continue, passant de 11,57 milliards d’USD en juillet à 12,8 milliards d’USD en août 2022, signalant la reprise postCOVID-19. Cette croissance est en partie due aux efforts constants du gouvernement vietnamien pour créer un environnement d'investissement sûr et convivial en faveur des entreprises étrangères.
 
Selon le magazine américain The Diplomat, "le Vietnam a obtenu des réalisations économiques incroyables ces 40 dernières années, ce qui en fait une destination attrayante pour les IDE".
 
L'article souligne que le Vietnam est attractif auprès des investisseurs étrangers en raison de ses  infrastructures développées et de ses politiques favorables à l'environnement d'investissement des entreprises.
 
Recommandations pour une croissance économique durable
 
Les sociétés étrangères ont manifesté leur intérêt pour le Vietnam, car le gouvernement s'est efforcé de leur créer un environnement d'affaires et d'investissement plus facile. Les experts et les investisseurs ont toujours des attentes élevées et font des recommandations  afin d'assurer une croissance durable.
 
"Je pense que le gouvernement vietnamien met en place de bonnes politiques de développement. Il est nécessaire de continuer à accroître l'ouverture de l'économie et à attirer les talents, à absorber les avancées dans le monde. Attirer les investissements reste toujours important, notamment ceux de haute qualité. Lorsque les IDE diminueront, les politiques visant à promouvoir l'industrie 4.0, réformer la réglementation financière, former des ressources humaines de qualité contribueront à la croissance. Le Vietnam a besoin d'une main-d'œuvre capable non seulement d'assembler des composants, mais aussi d'inventer des produits de haute technologie. Je considère que le développement du Vietnam à l'avenir est très prometteur", a déclaré le professeur David Dapice, économiste principal de l’université de Harvard.
 
"Nous prévoyons que l'année prochaine, les échanges commerciaux  entre le Vietnam et la Corée du Sud atteindront plus de 100 milliards d’USD. Cela montre l'intérêt des investisseurs sud-coréens envers le marché vietnamien. Le COVID-19 est presque terminé, il faut maintenant continuer à créer des conditions favorables pour que les investisseurs viennent au Vietnam, encore améliorer les politiques d'attraction des investissements ainsi que le régime d'octroi des permis de travail et des cartes de séjour. Tels sont les souhaits des investisseurs sud-coréens opérant au Vietnam", a déclaré Hong Sun, vice-président de la Korean Business Association in Vietnam (Korcham).
 
"Je pense qu'il est important que le gouvernement vietnamien accélère le décaissement des dépenses budgétaires prévues dans le développement des infrastructures pour soutenir la croissance économique dans un contexte de ralentissement de la demande du marché international. Pour l'inflation, la réduction des taxes de protection de l'environnement sur les carburants est un moyen efficace pour la limiter. Si le VND se déprécie d'environ 4 - 4, 5% par rapport à l'USD cette année, il sera bien meilleur que les monnaies de nombreux autres pays asiatiques. Mais si la pression de dévaluation du VND augmente, la Banque d'État devrait envisager de resserrer sa politique monétaire", a déclaré Brian Lee Shun Rong, chercheur en économie de la Maybank Investment Bank (Singapour)./.

Thuy Hanh

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation