L'industrie manufacturière est en tête avec plus de la moitié de l'IDE total. Photo: Tapchicongsan

Bien que la 4e vague épidémique ait perturbé la forte dynamique de croissance du Vietnam atteinte ces 4 premiers mois de 2021, Harry Loh, directeur général de la banque UOB au Vietnam, a expliqué au journal VnEconomy qu'avec le changement de réponse à la pandémie, l'économie vietnamienne se redresse fortement et les flux d'investissements directs étrangers au Vietnam continueront d'augmenter.

Lorsque la pandémie a éclaté en février de l'année dernière, le Vietnam a rapidement mis en place des mesures de distanciation strictes. Alors que des secteurs tels que l'aviation, le tourisme et l'hôtellerie ont été gravement touchés, les exportations et la consommation intérieure sont restées solides jusqu'à la fin du premier trimestre de cette année.

Cependant, l'épidémie survenue fin avril 2021 avec l'apparition du variant Delta a eu des impacts plus importants sur la vie des citoyens et l'économie, la plupart des gens n'étaient alors toujours pas vaccinés. De nombreuses usines ont dû suspendre leurs opérations pour assurer la sécurité des travailleurs et réduire les coûts. Le PIB du troisième trimestre 2021 a dégringolé à moins 6,2% alors que ce trimestre  et la première moitié du quatrième sont traditionnellement les saisons de pointe pour les commandes à l'exportation vers les États-Unis et l'Europe.

En conséquence, l’UOB a révisé ses prévisions de croissance du PIB pour l'ensemble de l'année pour le Vietnam, de 5,5 à 6% à moins de 3%.

Malgré le déclin dans tous les secteurs économiques, l'UOB reste optimiste quant aux flux d'investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam. Selon le ministère du Plan et de l'Investissement, les entrées d'IDE enregistrées au troisième trimestre 2021 ont augmenté de 900 millions d’USD par rapport à la même période de l'année dernière, et ce malgré les mesures visant à restreindre les voyages. Le capital total d'IDE enregistré au cours des 9 premiers mois a encore augmenté de 4,4% avec 1.212 projets nouvellement enregistrés même si les décaissements ont légèrement diminué, de 3,5%.

L'industrie manufacturière est en tête avec plus de la moitié de l'IDE total. Suivent  la production et la distribution d'électricité, l'immobilier et le commerce de gros et de détail.

Selon M. Harry Loh, les entrées d'IDE resteront résistantes, pour trois raisons principales:

Premièrement, malgré les obstacles dus aux restrictions et interdictions de voyager liées au Covid-19, les IDE continuent d'affluer fortement Les IDE enregistrés ont augmenté de près de 1 milliard d’USD au 3e trimestre, ce qui est encourageant tandis que les IDE décaissés sont également à un niveau positif.

Deuxièmement, les exportations vers les États-Unis et l'Europe continuent de croître fortement, bien qu'à un rythme plus lent. Le chiffre d'affaires total à l'exportation vers les États-Unis au cours des 9 premiers mois de cette année a atteint près de 70 milliards d’USD, soit plus élevé que l'ensemble de 2019. Le Vietnam continue d'être le premier exportateur et également un grand importateur des États-Unis.

Troisièmement, la couverture vaccinale nationale s'est considérablement améliorée, passant de presque zéro à plus de 20% en seulement cinq mois. A Ho Chi Minh-Ville, le taux de vaccination atteint près de 80%. Ce ratio est non seulement significatif pour mieux protéger la communauté, mais permet également la réouverture prochaine des usines.

Par conséquent, l'UOB est optimiste quant au récent changement du Vietnam et pense que les activités économiques reprendront après les vacances du Têt lorsque les travailleurs migrants retourneront à Ho Chi Minh-Ville et dans d'autres grandes villes. "Nous espérons également que les vols touristiques et commerciaux reprendront bientôt leurs activités normales et que cela stimulera davantage l'économie", a conclu M. Harry Loh./.

CPV