Le maire de Wakayama, Nisaka Yoshinobu avec le consulat général du Vietnam à Osaka, Nguyên Hông Hà. Photo: VNA

Le maire de Wakayama, Nisaka Yoshinobu, a déclaré au consul général vietnamien lors de leur récente réunion que la préfecture créerait un couloir juridique favorable pour les investisseurs japonais, tout en proposant que le consulat général soutienne sa préfecture dans la promotion du tourisme et des exportations de mandarine vers le Vietnam.

Nguyên Hông Hà a, à son tour, déclaré à l’hôte que le gouvernement vietnamien avait adopté de nouvelles positions et mesures pour améliorer la prévention et le contrôle de l’épidémie de Covid-19 ainsi que la reprise et le développement économiques, et aider les entreprises nationales et étrangères à récupérer la production et à maintenir la chaîne d’approvisionnement.

Il a également suggéré aux autorités de Wakayama de prêter attention au soutien des entreprises locales pour investir au Vietnam dans les domaines de l’élevage, de l’agriculture, de la production de semences et de la transformation des produits agro-forestiers et de la pêche, et à la coopération dans l’organisation de séminaires et d’événements d’échange pour fournir des informations détaillées aux entreprises japonaises et promouvoir les liens entre les entreprises des deux parties.

Toujours dans le cadre de son voyage de travail dans la préfecture de Wakayama, le consul général a visité la ville d’Aridagawa, qui a le rendement et la qualité de mandarines les plus élevés du Japon. Les autorités d’Aridagawa ont déclaré que la ville est confrontée à de nombreuses difficultés en raison de la pénurie de main-d’œuvre et ont exprimé leur désir d’accueillir davantage de stagiaires vietnamiens.

CPV/VNA