ASEAN: le RCEP contribue aux efforts de relance post-pandémie de la région

Lundi, 19/09/2022 10:15
Le Partenariat économique global régional (RCEP) pourrait contribuer aux efforts de relance de la région après la pandémie de Covid-19.

L’AJC recommande à l’ASEAN cinq mesures politiques pour profiter du RCEP

19e CAEXPO: Une zone d'exposition pour les membres du RCEP sera mise en place

leftcenterrightdel
Photo des ministres lors de la cérémonie d'ouverture de l'AEM-54. Photo: ASEAN.org

Le Partenariat économique global régional (RCEP) pourrait contribuer aux efforts de relance de la région après la pandémie de Covid-19, selon une déclaration conjointe de l’ASEAN publié dimanche 18 septembre.

La déclaration a été publiée après la réunion inaugurale des ministres du RCEP qui s’est tenue dans la province de Siem Reap, dans le nord-ouest du Cambodge, en marge de la 54e réunion des ministres de l’Economie de l’ASEAN (AEM-54).

La réunion s’est félicitée de l’entrée en vigueur du RCEP le 1er janvier 2022, qui enclenche la création de la plus grande zone de libre-échange au monde, et a escompté qu’il serait ratifié par tous les États signataires.

"La réunion a partagé le point de vue selon lequel le RCEP pourrait contribuer aux efforts de relance post-pandémie de la région et à la création d’une chaîne d’approvisionnement plus résiliente. A cet égard, la réunion a souligné la nécessité de promouvoir une plus grande utilisation du RCEP pour approfondir l’intégration économique régionale", a indiqué la déclaration.

La réunion a également noté l’avancement des travaux du Comité mixte du RCEP et s’est félicitée de la création d’organes subsidiaires sous la supervision du Comité mixte, a-t-elle indiqué.

En outre, la réunion a dit attendre avec intérêt la mise en place rapide du Secrétariat du RCEP, selon des conditions à convenir par les parties, pour fournir un secrétariat et un soutien technique au Comité mixte du RCEP et à ses organes subsidiaires, a-t-elle ajouté.

Avec les 15 pays signataires – les dix Etats membres de l’ASEAN plus la Chine, le Japon, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ce traité de libre-échange couvre un tiers du marché mondial et génère 30% du produit intérieur brut mondial, un quart du commerce des biens et services et 31% des entrées mondiales d’investissements directs étrangers./.

 
CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation