L’ASEAN et la Chine souhaitent adopter rapidement un COC en Mer Orientale

Jeudi, 20/10/2022 21:00
Le groupe de travail conjoint de l’ASEAN et de la Chine a tenu sa 37e réunion sur la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) du 1er au 3 octobre au Cambodge.

Le Vietnam appelle les pays à faire de la mer Orientale une mer de paix, de stabilité et de coopération

Un avion australien intercepté par la Chine en Mer Orientale: le point de vue du Vietnam

28e consultation des officiels de haut niveau ASEAN-Chine

leftcenterrightdel
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang. Photo: Petrotimes 

Le groupe de travail conjoint de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et de la Chine a tenu sa 37e réunion sur la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) du 1er au 3 octobre au Cambodge, selon la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang.

La diplomatique a déclaré lors de la conférence de presse périodique du ministère, jeudi 20 octobre, que les deux parties ont discuté de la situation en Mer Orientale, de la mise en œuvre du DOC et de l’élaboration d’un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Les deux parties ont affirmé l’importance de la paix, de la sécurité, de la stabilité et de la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale, tout en mettant l’accent sur l’exercice de la retenue, l’évitement d’actions susceptibles de compliquer la situation et la résolution des tous les différends par des moyens pacifiques conformément au droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, a-t-elle déclaré.

La porte-parole a ajouté que l’ASEAN et la Chine ont également exprimé le souhait d’achever rapidement le deuxième examen d’un projet unique de texte de négociation du COC, et d’adopter au plus tôt un COC substantiel et efficace conformément au droit international, y compris la CNUDM de 1982, contribuant au maintien de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans la région, à la promotion de la coopération et à la création d’un environnement favorable au règlement pacifique des différends en Mer Orientale./.

 

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation