L’économie mondiale en 2023 verra sa croissance diminuer mais évitera la récession

Mercredi, 21/12/2022 19:45
Dans les six mois à venir, l’économie mondiale freinera sa croissance de 6% en 2021 à 2,5% en 2022 et à 1,8% en 2023, a déclaré mardi 20 décembre dans une interview à TASS l’économiste en chef de la Banque de développement de la Fédération de Russie (VEB.RF), Andreï Klepatch.

Les dirigeants du G20 réaffirment leur engagement de coopération pour relever les défis économiques mondiaux

Le FMI est pessimiste sur la croissance en 2023

Financial Times: l'ASEAN profite de la course au commerce et à l'investissement

leftcenterrightdel
 Dans un supermarché de Francfort, en Allemagne. Photo: Xinhua

Selon Andreï Klepatch, la récession globale est peu probable malgré la baisse attendue des plus grandes économies mondiales, notamment celles des États-Unis, de l’Allemagne et du Royaume-Uni.

D'après lui, la récession n’aura pas lieu car les économies de la Chine et de l’Inde continuent leur croissance et pour le moment rien ne prédit leur baisse.

L’économiste considère que c’est l’Europe qui "constitue le maillon faible de l’économie mondiale" vu sa grande dépendance des importations énergétiques, son inflation élevée observée dans les pays clés et la dette importante de la Grèce et de l’Italie.

Selon l’expert, l’économie européenne pourra difficilement éviter une récession en 2023 mais elle ne sera pas profonde, car l’Union européenne possède toujours la plus grande économie dans le monde.

Andreï Klepatch a également souligné que l’économie russe faisait preuve de résilience malgré des sanctions sans précédent. Les pires prévisions ne se sont pas réalisées, et en 2022, le PIB russe n’a perdu que 2,5% et en 2023, il diminuerait de 1,2%.

CPV/TASS/CVN

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation