Le premier Sommet ASEAN-CCG marque un jalon historique

Vendredi, 20/10/2023 20:30
Le Premier ministre Pham Minh Chinh a souligné l’importance du tout premier Sommet entre l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et le Conseil de coopération du Golfe (CCG), tenu le 20 octobre à Riyad, la capitale de l’Arabie saoudite, le qualifiant d’un jalon historique.

Créer un nouvel élan pour la coopération ASEAN-CCG et les relations Vietnam-Arabie Saoudite

Le Vietnam est déterminé à contribuer au succès du sommet ASEAN-CCG

Le Premier ministre arrive à Riyad pour le Sommet ASEAN-CCG et une visite en Arabie Saoudite

leftcenterrightdel
 

Dans son discours, le chef du gouvernement vietnamien a souligné que l’ASEAN et le CCG devaient unir leurs forces pour promouvoir la résilience, mobiliser les ressources pour la croissance et prendre des mesures substantielles avec la plus grande détermination politique et des efforts vigoureux. Ce faisant, les deux régions pourraient créer des avancées tangibles et devenir un point culminant de la collaboration régionale et mondiale.

L’ASEAN et le CCG devraient continuer à créer des conditions plus favorables pour garantir que les liens économiques, commerciaux et d’investissement restent le pilier et le moteur clé reliant les deux régions et se complètent dans la quête de développement mutuel, a-t-il déclaré, ajoutant que cela jettera les bases permettant aux fonds d’investissement et aux entreprises des pays du CCG d’étendre leurs activités et leurs investissements dans l’ASEAN, et permettra aux biens et services de l’ASEAN de bénéficier d’une plus grande présence dans le Golfe.

En outre, les deux parties devraient donner la priorité à la construction commune d’une économie verte, numérique, circulaire et de partage, à la poursuite d’une agriculture durable et à l’accélération de la transition énergétique, a-t-il indiqué, ajoutant que l’accent doit être mis sur les liens économiques, commerciaux et d’investissement, le tourisme, la culture, l’éducation et les échanges entre les peuples.

Il est également nécessaire d’institutionnaliser rapidement la coopération ASEAN-CCG via des mécanismes réguliers, substantiels et efficaces dans des domaines spécifiques. Compte tenu de leurs avantages en tant qu’organisations régionales performantes, l’ASEAN et le CCG devraient se soutenir mutuellement pour maintenir le rôle central des deux parties et apporter des contributions significatives à la paix, à la stabilité et au développement dans les deux régions et dans le monde dans son ensemble, selon le dirigeant vietnamien.

Il a souligné que le Vietnam s’opposait fermement à tous les actes de violence et appelait les parties concernées à mettre immédiatement fin à la violence contre les civils, les établissements humanitaires et les infrastructures critiques.

Seuls la négociation, le dialogue, le règlement pacifique des différends et une solution à deux États sur la base du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) peuvent ouvrir la voie à une paix durable au Moyen-Orient et entre toutes les parties concernées, a-t-il déclaré.

Lors du sommet, les dirigeants de l’ASEAN et du CCG ont convenu de maintenir des échanges de vues et des réunions réguliers, y compris le projet de tenir le sommet ASEAN-CCG tous les deux ans.

Ils ont souligné la nécessité de se concentrer sur la coopération économique, commerciale et d’investissement, en garantissant des chaînes d’approvisionnement durables, la connectivité, la coopération maritime, la sécurité énergétique et alimentaire, l’industrie halal, la science et la technologie, l’innovation, le tourisme, le travail, la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique. .

Face à des évolutions complexes dans la région et dans le monde, les deux parties se sont engagées à renforcer la coopération multilatérale, à promouvoir le dialogue et la coopération, à instaurer la confiance, à faire respecter l’État de droit, à respecter l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale, à ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de chacun et à se donner la main pour relever les défis mondiaux et régionaux et contribuer efficacement à la paix, à la sécurité, à la stabilité et au développement durable.

Les pays ont souligné l’importance de maintenir la paix, la stabilité, la sécurité, la sûreté, la liberté de navigation et de survol dans la région tout en réglant les différends par des moyens pacifiques conformément au droit international, notamment à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Ils ont exprimé leur inquiétude face aux récents développements dans la bande de Gaza, ont fermement condamné les actes de violence contre les civils, ont appelé les parties à maintenir immédiatement un cessez-le-feu, à mettre fin aux actes de violence, à respecter le droit international humanitaire, à reprendre les négociations et à régler les désaccords par des mesures pacifiques conformément au droit international et aux résolutions pertinentes des Nations Unies, en vue de parvenir à une solution équitable, satisfaisante et durable au processus de paix au Moyen-Orient et de garantir la vie, la sécurité et la sûreté des personnes.

Le sommet a adopté une déclaration commune qui reflète les résultats de l’échange de vues entre les dirigeants et définit les orientations pour le développement des relations ASEAN-CCG à l’avenir, dans l’intérêt de la paix, de la coopération et du développement mutuel./.

CPV/VNA

NOUVELLES CONNEXES

Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire

/

Validation