Le Royaume-Uni promeut des projets d'infrastructure verte dans l’Asean

Lundi, 03/10/2022 16:13
Le Royaume-Uni veut promouvoir la coopération sur des projets d'infrastructures vertes au Vietnam, en Indonésie, aux Philippines et dans d’autres pays de l'ASEAN.

Des projets "verts" séduisent les investisseurs singapouriens

Promouvoir la coopération Vietnam-Royaume-Uni dans la transformation numérique et verte

La construction se met au vert pour réaliser les engagements de la COP26

leftcenterrightdel
Photo d'illustration: vr.com.vn  

C'est ce qu'a affirmé le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, lors de sa tournée au Japon, en Corée du Sud et à Singapour la semaine dernière.

Selon lui, le gouvernement britannique a l'intention de dépenser 542,3 millions de dollars par le biais du Fonds d'investissement pour le développement du Royaume-Uni pour la région indo-pacifique au cours des cinq prochaines années. «Nous travaillerons avec des partenaires public-privé dans la région pour soutenir des projets d'infrastructures vertes de qualité en Indonésie, au Vietnam, aux Philippines, au Cambodge et au Laos», a-t-il annoncé.

Accroître l'accès au financement, soutenir des projets d'infrastructure durables tels que les énergies renouvelables, les transports propres ou les infrastructures urbaines dans les pays de l'ASEAN constituent une priorité du gouvernement britannique afin d'approfondir les relations entre le Royaume-Uni et ses partenaires dans la région.

Il y a peu de temps, le Royaume-Uni et la Banque asiatique de développement (BAD) ont signé un protocole d'accord pour créer un fonds fiduciaire d'une valeur de 107 millions de livres sterling (environ 134 millions de dollars) afin de soutenir l'ASEAN dans l'extension des modèles de financement vert et la transition vers un  développement à faibles émissions de carbone.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Maurdi, a récemment affirmé que l'ASEAN était fermement déterminée à atteindre son objectif de zéro émission nette et à développer des infrastructures de base résilientes au changement climatique. Pour y parvenir, l'ASEAN a besoin de 3.000 milliards de dollars d'investissements verts d'ici 2030. Elle a également affirmé que le fonds fiduciaire UK-ASEAN Catalytic Green Finance Facility (ACGF) serait un bon début pour promouvoir les relations de partenariat dans l'économie verte de la région.

CPV

NOUVELLES CONNEXES

  Publier des commentaires
Nom et prénom
Email
Commentaire
Validation